À lire: L’École des miracles

Écouter cet article

Après avoir travaillé 23 ans comme institutrice en milieu ordinaire, Christine Wirtz enseigne depuis 1997 au sein de l’Établissement Régional d’Enseignement Adapté de la Région Parisienne, auprès d’enfants en situation de handicap moteur. De son choix de réorientation professionnelle aux souvenirs mémorables qu’elle construit chaque jour dans ce lieu qu’elle a baptisée « L’école des miracles », elle raconte son quotidien d’institutrice pas comme les autres, et nous fait partager quelques unes des riches expériences qu’elle a vécu au contact des enfants. « Gaëtan me regarde avec un sourire irrésistible accroché sur son visage rond. Il a aperçu la pile « d’Images Doc » posée sur mon bureau. Images Doc est le magazine préféré de Gaëtan qui a une maman professeur d’histoire-géographie. Il va pouvoir passer la récréation à les feuilleter lentement, très lentement, mais méthodiquement.  Très lentement parce qu’il est atteint de leucodystrophie, une maladie génétique rare qui affecte la myéline du système nerveux central. C’est la raison pour laquelle il bouge aussi lentement et peut à peine parler. Sa parole s’exprime dans un souffle et il faut une bonne oreille pour la saisir et la restituer à haute voix. Et pourtant Gaëtan a beaucoup de choses à dire. C’est un des meilleurs élèves de ma classe de CE1. Fin, intelligent, cultivé pour son âge, avec un sens de l’humour qui lui colle sur le visage de grands rires silencieux bouche ouverte ».

« L’École des miracles », Christine Wirtz. Éditions Mon petit éditeur. 233 pages, 25 euros.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.