Accessibilité : Lancement du Collectif national pour une France accessible pour tous

Écouter cet article

Suite  à  la  publication  de l’Ordonnance  relative  à  l’accessibilité  qui  crée  les  Agendas  d’accessibilité  programmés (Ad’AP), plusieurs organisations représentatives de personnes en situation de handicap, de personnes  âgées, de familles, et d’usagers des transports en communs et de la voie publique, ont décidé de s’unir pour créer le « Collectif national pour une France accessible pour tous ». Celui-ci appelle les parlementaires à refuser de ratifier en l’état l’Ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.
 
«  Alors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et répond à une forte demande des citoyens français, la loi de 2005 qui prévoyait l’accessibilité au 1er janvier 2015 n’a pas été respectée et des délais supplémentaires sont aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible.

Une France accessible pour tous

Face à ce constat qui prive des millions de citoyens d’une réelle liberté d’aller et venir, plusieurs organisations représentatives de personnes en situation de handicap, des personnes  âgées, des familles, d’usagers des transports en communs et de la voie publique (cyclistes et piétons) décident de s’unir pour créer un collectif national pour une France  accessible  pour  tous.  La  création  de  ce  collectif  fait  suite  à  la  publication  de l’Ordonnance  relative  à  l’accessibilité  qui  crée  les  Agendas  d’accessibilité  programmés (Ad’AP).
 
L’ambition de ce collectif est de rassembler tous ceux dont le quotidien dépend de l’accessibilité et de la conception universelle pour tous ou qui en sont promoteurs. Son ambition est aussi de promouvoir l’accessibilité auprès de l’opinion publique et des décideurs politiques. Car l’accessibilité universelle n’est pas une demande catégorielle mais concerne l’ensemble de la population  et  notamment :  les  personnes  en  situation  de  handicap,  les  personnes  âgées,  les parents avec poussettes, les femmes enceintes, les blessés temporaires, les enfants en bas âge, les  cyclistes, les voyageurs avec bagages, les livreurs et toutes les personnes valides pour le confort procuré.
 
Ce collectif pour une France accessible pour tous rappelle son opposition au texte actuel de l’Ordonnance  relative  à  l’accessibilité  des  établissements  recevant  du  public  et  des transports  en  commun, contre lequel il entend dès maintenant se mobiliser tant au plan national que local. En effet, cette Ordonnance constitue un recul des ambitions de la loi de 2005 mais aussi un coup porté à la nécessaire adaptation de la société au vieillissement.
 
Le collectif rejoint les  recommandations faites par le Défenseur des Droits au Gouvernement, et partage l’avis défavorable que le CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées) a émis par rapport à l’Ordonnance. Aussi,  le  Collectif pour une France accessible pour tous appelle les parlementaires à refuser de ratifier en l’état l’Ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le Gouvernement.
 
Plus les mesures pour achever les transformations nécessaires tarderont à être prises aujourd’hui, plus lourdes seront les dépenses pour répondre aux citoyens de demain.
Ce collectif appelle toutes les organisations engagées pour l’accessibilité universelle à le rejoindre ».
 
Contact pour intégrer le collectif inter associatif sur l’accessibilité :
APF : Nicolas Mérille : 06 80 67 36 81 / [email protected]
 
 
Premières organisations participantes au collectif :
 
–  l’Association française contre les myopathies (AFM-Téléthon)
–  l’Association Nationale Pour l’Intégration des personnes Handicapées Moteurs (ANPIHM)
–  l’Association des paralysés de France (APF)
–  la Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes (CFPSAA)
–  la Confédération française des Retraités (CFR)
–  le Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL)
–  les Droits du piéton
–  la Fédération française des associations d’infirmes moteurs cérébraux (FFAIMC)
–  la Fédération Nationale des Associations de Retraités (FNAR)
–  la FNATH, association des accidentés de la vie
–  la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT)
–  le Groupement français des personnes handicapées (GFPH)
–  le Groupement pour l’Insertion des personnes handicapées physiques (GIHP)
–  la Fédération Jumeaux et plus
–  l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques
(UNAFAM)
–  l’Union nationale des associations de parents d’enfants inadaptés (UNAPEI)
–  l’Union  nationale  interfédérale  des  œuvres  et  organismes  privés  sanitaires  et  sociaux
(Uniopss)
– Le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l’Égalité des Droits (CDTHED).

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.