Affronter la déficience visuelle : un livre pour reprendre goût à la vie

Née avec une maladie génétique, Pégasida de la Ménardière décide d'affronter la déficience visuelle et raconte son histoire dans son livre.
Affronter la déficience visuelle : un livre pour reprendre goût à la vie
Écouter cet article

Née avec une maladie génétique appelée « rétinite pigmentaire » transmise par son père, Pégasida de la Ménardière a progressivement perdu la vue. Après un passé difficile, elle a décidé d’affronter la déficience visuelle tout en racontant son histoire à travers un livre intitulé « La petite sauvage ».

Fille d’un père alcoolique et violent, à l’âge de 20 ans, Pégasida de la Ménardière apprend qu’elle ne pourra plus travailler en raison de sa vision qui se dégrade rapidement. Après s’être coupée du monde durant dix-huit longues années, la jeune femme a un déclic et décide finalement d’affronter la déficience visuelle. 

Ainsi, l’ouvrage « La petite sauvage » est une autobiographie de Pégasida de la Ménardière, qui raconte et fait partager son amour pour la vie, son envie de se battre pour réaliser ses rêves et se libérer des contraintes. En plus d’affronter la déficience visuelle, elle souhaite à travers son histoire, encourager tous ceux qui vivent dans la peur et le doute d’aller de l’avant.

Un style narratif au plus près du lecteur

Touchée par sa maladie et son passé difficile, Pégasida de la Ménardière raconte entièrement ses propres ressentis et utilise le pronom « je » afin de faire vivre son histoire et être au plus près de son lecteur. Un choix voulu par l’auteure, qui souhaite faire vivre les émotions et aussi expliquer comment elle a décidé d’affronter pour de bon la déficience visuelle.

En effet, pour vous donner une idée du style d’écriture de son ouvrage, en voici un extrait : « Au moment où j’écris ce livre, j’ai entre 45 et 48 ans et je remercie mon passé, car sans lui, je ne serais pas la femme que je suis aujourd’hui. J’ai juste besoin de vivre et de cueillir l’instant présent. Je suis poète, artiste, musicienne et rêveuse. Sans même le savoir, on a tous en nous une force et des talents cachés. J’ai commencé ainsi des cours de dessin, un atelier d’éveil artistique, ainsi que des cours de peinture et de dessin à l’Académie royale des Beaux-Arts de Liège car je crois en moi et en mes émotions. Et surtout, je crois en l’impossible ».  

Qui est Pégasida de la Ménardière ?

Âgée de 49 ans, Pégasida de la Ménardière est née à Liège, en Belgique. D’origine sicilienne, l’auteure a la possibilité de parler couramment le français et l’italien.

Sans enfant et en couple depuis vingt-huit ans, elle est aujourd’hui considérée comme une artiste et surtout une amoureuse de la vie.

“La petite sauvage”, Pégasida de la Ménardière, éditions Jets d’encre, 144 pages, 16 euros.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage, rendez-vous ici.

Robin Hubert

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.