Aides techniques pour les personnes en perte d'autonomie : cinq expériences en cours

Écouter cet article

Parce que la recherche, la mise au point, la production et la distribution d’aides techniques sophistiquées mobilisent des acteurs variés au delà de l’échelon régional, la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) va accompagner, pendant deux ans, cinq centres d’expertise nationaux dédiés à des thématiques particulières.

Le comité de pilotage du 13 décembre dernier a marqué le lancement officiel de cette expérimentation, initiée par le conseil scientifique de la CNSA. En présence de Laurent Vachey, il a réuni le responsable de chaque projet, des représentants des institutions de la recherche et de l’innovation, des professionnels de la compensation du handicap et de la perte d’autonomie, des associations de personnes handicapées et âgées.

 

 

Cinq centres d’expertise nationaux pour participer à l’expérimentation sur cinq thématiques spécifiques

 

·      Le Centre de ressources & d’innovation mobilité handicap (ceremh) travaillera sur la thématique mobilité.

·      Le cen stimco, porté par l’Hôpital Broca de l’APHP, sera axé sur la thématique stimulation cognitive.

·      Le centich, porté par le pôle handicap de la Mutualité Française Anjou Mayenne, se consacrera aux interfaces fonctionnant sur l’utilisation des technologies de la communication et de l’information.

·      Le cenrobotique, porté par le Groupe Languedoc Mutualité se consacrera à la thématique robotique d’assistance et de rééducation.

·      Le cenhabitat pris en charge par le Centre de référence de santé à domicile et autonomie (crnsda) investira la thématique habitat et logement.

 

Les projets stimco, centich, cenrobotique et ceremh ont été sélectionnés à l’issue d’un appel à projet lancé par la Caisse en octobre 2009. Ils bénéficieront chacun d’un financement de la cnsa de 350 000 € pour les deux premières années de l’expérimentation. En fonction des résultats, leur financement pourra être prolongé d’un an.

Le cenhabitat est porté par le Centre de référence national « santé à domicile et autonomie » soutenu par la Direction générale du commerce, de l’industrie et des services (DGCIS). Il ne bénéficie donc pas de financement de la cnsa. Pleinement associé à l’expérimentation, il participera aux actions d’animation des projets, notamment au comité de pilotage.

 

Des centres d’expertise nationaux, pour quoi ? Pour qui ?

 

Pour chaque thématique, le centre d’expertise national associe des laboratoires de recherche et d’innovation, des professionnels de la compensation du handicap et de la perte d’autonomie, des usagers et des industriels. Son but est d’accompagner le développement et l’amélioration de nouvelles aides techniques résultant d’une analyse de besoins et apportant une réponse adaptée aux situations spécifiques de handicap et de perte d’autonomie. Chaque centre inscrira son action dans un réseau international d’expertise.

 

Concrètement un centre expert national sera à la fois :

·      Un centre de ressources qui collectera, validera et normalisera une information exhaustive sur sa thématique. Cette information disponible sera diffusée à l’ensemble des acteurs (professionnels et usagers) ;

·      Un centre d’essai qui mettra à disposition du matériel et formera les professionnels du handicap intéressés à l’utilisation de certaines aides sophistiquées ;

·      Un centre de veille technologique pour un suivi de l’évolution des produits ;

·      Un centre de formation continue à l’évaluation des besoins des personnes pour les professionnels du handicap ;

·      Un centre de recherche et d’innovation qui favorisera l’expression des besoins des utilisateurs dans les programmes de recherche et d’innovation, et fédérera les compétences autour d’un projet de conception et/ou de développement et/ou d’industrialisation et/ou de distribution d’une aide technique.

 

Le soutien de la CNSA doit fournir le temps à ces centres de démontrer leur utilité et de construire un modèle économique durable qui devra s’appuyer sur les dispositifs de soutien de la recherche et de l’innovation et bénéficier des nouveaux financements de la prestation de compensation.

 

Avec ce projet, la CNSA poursuit son action sur les aides techniques. Elle finance et soutient déjà une expérimentation de plateformes régionales d’information et de conseil sur les aides techniques, pour aider les professionnels chargés de l’évaluation et de la préconisation des aides techniques dans leur recherche d’information.

Retrouvez l’intégralité des actions de la CNSA en matière d’aides techniques, et notamment le portail internet (www.aides-techniques-cnsa.fr) permettant l’accès des professionnels, comme des usagers, à l’information sur les aides techniques, foisonnante mais dispersée.

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.