Cette balle a gagné Roland-Garros ! Et après ?

Écouter cet article

Chaque année, 14 millions de balles de tennis sont consommées en France et jetées sans qu’il existe de circuit de retraitement adapté. Forte de ce constat, la Fédération Française de Tennis lance en 2008 l’opération « Balle Jaune » avec un objectif : récupérer et recycler des balles usagées. Les balles sont broyées en granulats de caoutchouc qui permettent de réaliser des terrains de sport en faveur d’organisations ou d’associations à caractère social. L’équation est simple : 40 000 balles collectées = un terrain de sport de 100 m². Au-delà de sa vocation solidaire et sociale, cette opération permet de sensibiliser les licenciés, les pratiquants de tennis mais aussi le grand public au développement durable.

Cette année, la collecte organisée, avec le soutien des sociétés Coved, partenaire dès 2008, et Fedex, a permis de récolter plus de 600 000 balles usagées dans les clubs des 19 ligues participantes. Ces ligues peuvent parrainer des structures locales à vocation sociale, éducative ou pédagogique et leur offrir un sol sportif.

Les deux premiers tapis sportifs réalisés à partir de balles recyclées ont été inaugurés en 2009 au centre de rééducation d’enfants handicapés de Voisenon, et à l’institut médico-éducatif Le Colombier de La Roque-d’Anthéron. Sept nouveaux projets de sols sont déjà programmés cette année.

 

Le chiffre

4 millions, c’est le nombre de pratiquants de tennis en France. La Fédération Française de Tennis est la deuxième fédération sportive en nombre de licenciés avec 1 125 200 joueurs dont 52 % de jeunes de moins de 18 ans. Elle est présente sur l’ensemble du territoire via ses 36 ligues nationales, ses 85 comités départementaux et ses 8 400 clubs affiliés.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.