Emploi et handicap en 2022 et vision de l’Agefiph pour 2024

Emploi et handicap 2022
Écouter cet article

Lors de son exposé du rapport d’activité 2021, l’Agefiph s’est en priorité exprimée sur les moyens engagés en 2021. L’Agefiph a donc mobilisé 530,8 millions d’euros, dont 9,8 millions au titre des mesures d’aides exceptionnelles liées à la crise sanitaire qui a obéré l’emploi durant de nombreux mois. Découvrez ici le bilan emploi et handicap dressé par l’Agefiph en ce moi de mai 2022.

Par contraste avec les difficultés rencontrées durant la crise de 2020, l’année 2021 dessine une nette hausse des embauches et des maintiens dans l’emploi. Ceux-ci sont associés un niveau du chômage des personnes handicapées au plus bas depuis les cinq dernières années. Les forts besoins en recrutement du premier semestre 2022 laissent à penser que cette courbe ne va pas cesser de s’améliorer. Elle va de paire avec la baisse du chômage, de manière générale, pour toute la population active.

Dépasser les 4% de taux d’emploi direct pour le handicap en 2022

Cela donne des ailes à l’Agefiph, qui affiche de sérieuses ambitions : dépasser le plafond de verre de 4% de taux d’emploi direct des personnes en situation de handicap dans le secteur privé d’ici 2024. C’est un engagement solennellement pris par le président de l’Agefiph, Christophe Roth. Cela passe par le renforcement de l’appui aux référents handicap des entreprises et des organismes de formation-CFA qui sont des éléments clés de cette stratégie. Pour Christophe Roth : « L’évolution du taux d’emploi des personnes en situation de handicap au-delà de 4% est une des aiguilles de notre boussole pour les années à venir ».

Soutenir les secteurs en tension

Au-delà de ça, l’Agefiph s’engage également à développer des accompagnements ciblés, combinant formation et appui des entreprises, pour soutenir les secteurs en tension et renforcer le soutien et l’accompagnement des plus jeunes et des seniors en situation de handicap. Notons que les secteurs en tension sont nombreux et laissent présager un formidable effet d’aspiration pour tous les candidats formés et motivés.
Les derniers chiffres disponibles de l’Obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH) datent de 2019, soit avant la mise en œuvre de la réforme mise en place par la loi de septembre 2018. Ils ne signifient donc pas grand-chose aujourd’hui mais l’Agefiph assure qu’ils révèlent un taux d’emploi stable sur les dernières années, malgré une progression significative (+2,5% en un an) du nombre de personnes handicapées en emploi dans le secteur privé – qui dépasse le cap des 500 000 (505 300 salariés).

Un taux de chômage en baisse mais qui reste de 14%

Les données de chômage un peu plus récentes sont en revanche très encourageantes. Depuis 2018, le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a diminué de façon significative et ne cesse de chuter avec, à fin décembre 2021, 474 170 personnes inscrites à Pôle emploi contre 515 530 en décembre 2018. Le taux de chômage est de 14% contre 8% pour le tout public. Il était de 18% en 2018. Parallèlement, avec la reprise économique post-crise, les embauches des personnes en situation de handicap ont augmenté de 26% en un an. Il reste encore des points d’attention, telle que la durée d’inscription à Pôle emploi qui reste plus élevée que pour l’ensemble du public. Notons aussi, depuis 2021, la baisse de 10% du chômage de longue durée (plus d’un an) et de 1% pour le chômage très longue durée (plus de 2 ans).

Une amplification des actions liées au handicap en 2021

L’année 2021 s’est illustrée par une amplification des actions auprès des personnes en situation de handicap, des entreprises et de l’ensemble des acteurs de l’emploi, de la formation professionnelle et de la santé au travail, ce qui consolide la reprise des emplois directs pour 2022.
On peut signaler que les mesures exceptionnelles mises en place en 2020 se sont poursuivies en 2021 et jusque début 2022, avant d’être intégrées au programme d’aides permanent. Parallèlement, plus de 2 700 nouvelles entreprises ont bénéficié de l’offre de conseil et d’accompagnement de l’Agefiph tout au long de l’année, plus de 1100 plans d’actions au sein des entreprises ont vu le jour et 36 conventions de politiques d’emploi ont été signées.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, l’Agefiph s’est aussi mobilisée pour animer le réseau des Référents handicap qui représente une action efficace au sein des entreprises.

Les acteurs de l’emploi, de la formation et de la santé au travail mis à contribution

Initiée l’année dernière, la stratégie 2021-2024 d’appui à la professionnalisation des acteurs marque une nouvelle étape dans le positionnement de l’Agefiph.
Parmi les nouvelles coopérations récemment engagées par l’Agefiph, la convention d’objectifs signée avec l’État à l’été 2021 donne un cadre institutionnel pour répondre conjointement aux besoins des entreprises et des personnes en situation de handicap et accélérer la transition inclusive du monde du travail. D’autres conventions et projets partenariaux ont été engagés avec notamment l’APEC, l’ANACT ou encore l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD).

Notons aussi un fait majeur, celui de la future convention entre l’Agefiph et le réseau national des Cap emploi Chéops qui annoncent une synergie que l’on peut espérer des plus efficaces.

Télécharger la synthèse du rapport d’activité 

A lire aussi : 
Intermittence et handicap : Constats et pistes de réflexions pour avancer
Intermittence et handicap : Constats et pistes de réflexions pour avancer

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.