Un exosquelette pour faire marcher des enfants en situation de handicap

exosquelette-Elena-Garcia-Armada
Écouter cet article

La recherche sur le handicap est permanente. C’est ainsi que la scientifique espagnole Elena García Armada a reçu le 21 juin 2022 le Prix du public de l’inventeur européen 2022 pour son exosquelette adaptable qui offre aux enfants lourdement handicapés la possibilité de marcher. Son invention fait suite à sa rencontre avec Daniela une jeune fille privée de sa mobilité à la suite d’un accident de voiture.

« Le vote du public est fondamental pour Elena García Armada car il honore la détermination, l’ingéniosité et la contribution de cette inventrice qui a su mettre à profit son expérience et son expertise en robotique et en technologie de la santé pour améliorer la vie de nombreux enfants », déclare António Campinos, président de l’Office européen des brevets. « Son invention rend possible l’expérience de la marche pendant les séances de rééducation pour des enfants qui, ne pourraient pas y parvenir sans ce dispositif. Elle offre un espoir à de nombreux parents et professionnels de la santé »

En quoi consiste l’invention d’Elena García Armada :

C’est un ensemble d’articulations mécaniques intelligentes qui permettent aux enfants handicapés de marcher presque librement.
Alors que les exosquelettes pour adultes sont apparus dans les années 1960, personne n’en avait développé pour les enfants jusqu’à ce qu’Elena García Armada se penche sur le problème en 2009. Le besoin d’un tel dispositif était pourtant évident, car les jeunes en fauteuil roulant ont un risque plus élevé de détérioration musculaire et de déformations de la colonne vertébrale à un âge précoce, ce qui peut écourter leur espérance de vie.
Elena García Armada a constaté que le défi était plus important que la simple adaptation de la robotique à un corps plus petit. Comme les enfants sont souvent incapables de marcher en raison de troubles neurologiques et présentent des symptômes complexes en termes de mouvements articulaires, un exosquelette pédiatrique se devait d’être adaptable et ajusté aux symptômes de chaque enfant.
Après s’être intéressée à la robotique industrielle, Elena García Armada s’est tournée vers la pédiatrie et a inventé une combinaison réglable en titane reliée à une batterie et un réseau de petits moteurs avec des capteurs, des logiciels et des machines. Ces éléments fonctionnent conjointement comme des articulations mécaniques s’ajustant au corps et amplifiant les mouvements légers tout en s’adaptant au mouvement de chaque enfant au fur et à mesure de sa rééducation. L’exosquelette permet aux enfants en fauteuil roulant de marcher pendant leurs séances de rééducation, ce qui réduit la dégradation des muscles et les complications médicales, et peut également améliorer le bien-être psychologique et la sociabilité.

En 2013, Elena García Armada a réalisé ses premiers essais avec Daniela, dont le visage s’est illuminé lorsqu’elle a commencé à marcher avec l’exosquelette. La même année, elle a fondé Marsi Bionics, pour poursuivre le développement de cette technologie. En 2021, elle a reçu l’autorisation pour l’utilisation de son invention dans les centres de rééducation et les hôpitaux d’Espagne et a depuis pu livrer ses premiers exosquelettes à des centres médicaux en Espagne et au Mexique. Alors même que l’entreprise se développe, elle ne perd jamais de vue l’inspiration initiale de son invention. Elena García Armada déclare : « mon équipe et moi, nous puisons toute notre énergie dans le sourire des enfants ».

Voir la vidéo de démonstration 

A lire aussi :
Couple et stomie : « Mon petit ami vit avec une poche »
Prise en charge des troubles dys : les solutions de Michèle Mazeau

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.