Fièvre porcine en France : les "cas suspects" ne le sont pas !

Écouter cet article

Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a annoncé hierque “tous les cas suspects en France – y compris le dernier cas, cela demande à être confirmé – ne seraient pas liés à la grippe porcine”… “Les résultats au Mexique nous incitent à renforcer notre vigilance même si, pour l’instant, les cas qui avaient suscité notre attention les ondes de RTL.

Mme Bachelot a demandé à toutes les personnes rentrant des zones infectées de téléphoner au centre 15 ou de contacter immédiatement leur médecin traitant s’ils présentent des “troubles respiratoires, de gêne respiratoire, de la fièvre ou des courbatures” parce que, a-t-elle dit, “il faudra faire des analyses qui fixeront s’il s’agit d’une grippe classique ou de la grippe porcine auquel cas des mesures d’isolement seront prises”.

Voyages, voyages

A propos des mesures de sécurité prises aux aéroports, des dépliants contenant toutes les consignes sanitaires seront distribués aux voyageurs à destination ou en provenance des zones infectées. La ministre a rappelé que les voyageurs se rendant dans les zones infectées doivent prendre contact avec leur médecin traitant, un centre de vaccination internationale. Ils peuvent aussi consulter le site du ministère de la Santé (sante-sports.gouv.fr) ou celui de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) . Interrogée sur la capacité de la France de répondre à cette épidémie, la ministre a rappelé qu’elle avait, alors qu’elle présidait le conseil des ministres de la Santé de l’Union européenne, décidé que la veille sanitaire serait une des toutes premières priorités et que des exercices nationaux et régionaux ont été faits. Des stocks considérables de produits défensifs ont également été constitués dont 33 millions de traitements antiviraux destinés à la grippe. Roselyne Bachelot a néanmoins tenu à souligner qu’il n’y avait aucune raison d’arrêter de manger du porc , déclarant que “le virus est extrêmement sensible à la chaleur et qu’on ne peut pas attraper la grippe porcine en mangeant un animal infecté. Si la Chine a interdit les importations ce n’est pas parce que la viande de porc serait nocive mais parce qu’il pourrait y avoir avec un porc vivant infecté une contamination de l’homme et ensuite une contamination interhumaine”.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.