Football amputé : Sofiane Benahmed raconte les dessous de ce sport

Football amputé : Sofiane Benahmed raconte les dessous de ce sport
Écouter cet article

À l’occasion de la « Semaine Olympique et Paralympique » organisée au grand parc Miribel Jonage la semaine dernière, nous avons pu rencontrer Sofiane Benahmed, 32 ans, joueur de l’équipe de France de football pour amputés.

Sofiane Benahmed est joueur de l’équipe française de football pour amputés. À 32 ans, marié et avec 3 enfants, il est en équipe de France depuis 2015. En parallèle, il habite à Orange et joue dans une des quatre équipes du championnat de France à Marseille.

Peut-on vivre en tant que footballeur amputé aujourd’hui ? Est-ce une ligue professionnelle ?

Alors oui, il y a une ligue professionnelle. N’importe qui peut venir, du moment qu’il est amputé ou qu’il a un membre inférieur agénésique. Même règle pour les gardiens. La différence c’est qu’eux doivent être amputés d’un membre supérieur.

Quelles compétitions existent pour les joueurs de football amputé ?

Alors déjà, avec l’équipe de France, on joue les compétitions internationales. Par exemple, on a fait l’euro en septembre dernier et cette année on joue la coupe du monde, en octobre, en Turquie. Après, en France, il y a un championnat de football pour amputés avec quatre équipes : Marseille, Lyon, Nantes et Paris. On est 60 joueurs, à peu près, en France. Le premier du championnat, chaque année, joue la ligue des champions. Cette année, c’est les parisiens qui la disputent. Ils ont fini cinquièmes. En Europe, notre sport se développe de plus en plus. 

Est-ce que pour vous c’est important d’avoir des évènements comme la semaine Olympique et Paralympique qui vous met en avant ?

Notre sport, le football amputé n’est pas connu dans le grand public, donc c’est évidemment important de communiquer autour et ça permet de se faire connaître. En plus, ça peut nous permettre de recruter de nouveaux joueurs, de montrer aux personnes en situation d’handicap qu’elles peuvent pratiquer un sport.

Justement comment sinscrire, et comment se passe le recrutement pour l’équipe de France ?

N’importe qui peut rentrer dans l’équipe de France de football pour amputés. On contacte n’importe qui sur Facebook, on contacte le président, un joueur pour dire qu’on voudrait s’entraîner. Ensuite on lui donne rendez-vous sur Annecy, on organise des entraînements là-bas une fois par mois. Après, si ça lui plaît, il reste. Il n’y a aucune sélection, sauf avant les compétitions, où là effectivement on choisit les meilleurs joueurs.

Comment se passent les entraînements ? 

On s’entraîne le week-end, une fois par mois, à Annecy donc. Après on a des entraînements spécifiques pour nous, du fait que l’on ait un handicap. Mais sinon c’est similaire à un entraînement de football pour valides, à part que l’on joue avec des béquilles.

Quelles sont les spécificités de cette discipline ? Quelles différences avec le football valide ?

On joue sans prothèse, avec les béquilles, à sept sur une moitié de terrain. On joue en deux fois 25 minutes avec un temps mort autorisé par équipe de deux minutes. Les gardiens, eux, n’ont pas le droit de sortir de leur zone. D’ailleurs les gardiens sont quant à eux amputés d’un membre supérieur. En plus, il y a quelques règles spécifiques au football pour amputés : on fait les touches au pied et il n’y a pas les hors-jeux. Ah, et on n’a pas le droit de toucher le ballon avec les béquilles, ni avec le moignon.

Loris Castaing

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.