Grippe porcine: réponses à quelques questions que chacun se pose

Écouter cet article

La grippe porcine a suscité un déclenchement d’alerte par les autorités sanitaires mondiales qui craignent une pandémie humaine et beaucoup d’inquiétudes chez certains de nos concitoyens. Réponses à quelles questions de base.

Qu’est ce que la grippe porcine ?

Il s’agit d’une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de “Type A” qui peut se répandre rapidement. Le virus d’origine animale, identifié comme A/H1N1, a selon l’OMS “un potentiel clairement pandémique dans la mesure où il affecte des êtres humains”. Tous les cas constatés au Mexique procèdent de la contagion d’homme à homme, ont souligné les autorités du pays. Toujours selon l’OMS, la maladie touche “des jeunes adultes en bonne santé”. Quant aux  symptomes, ils sont, elon le ministère de la santé français, les symtômes d’une grippe saisonnière : fièvre, toux, écoulement nasal, douleurs articulaires et/ou musculaires.

 

Comment se protéger ?

Le ministère des affaires étrangères français recommande d’éviter les lieux de rassemblement public, de respecter les règles d’hygiène élémentaire, notamment le lavage soigneux et régulier des mains et l’aération des pièces, d’éviter le contact avec les personnes malades, et de consulter un médecin en cas de fièvre ou de symptômes grippaux.

Peut-on contracter la maladie  en mangeant de la viande de porc ?
Non, rappellait samedi le ministère de l’agriculture français. “Cette grippe d’origine porcine au Mexique ne s’attrape pas en mangeant de la viande, mais par voie respiratoire, d’homme à homme”, précise le ministère. La température de cuisson (71° Celsius) détruit virus et bactéries, précisent les centres de contrôle des maladies américains (CDC).

 

Existe-t-il un vaccin contre cette maladie ?

Oui, pour les porcs. Oui et non pour l’homme. Selon les autorités mexicaines citant l’OMS, le vaccin correspond encore à une souche précédente du virus le rendant moins efficace. Mais “la production de vaccin [est] possible dans la mesure où le virus est identifié” mais elle nécessite “un peu de temps”, a indiqué samedi l’OMS. En attendant, le Tamiflu, médicament à base d’oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus, ajoute l’organisation. Le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe porcine.

 

Quels sont les pays concernés ?

Le Mexique bien sûr, d’où tout est parti et les Etats-Unis. Après les cas de personnes atteintes puis guéries en Californie et au Texas, les autorités sanitaires du Kansas ont confirmé samedi que deux personnes étaient atteintes de grippe porcine. Par ailleurs, des cas suspects, mais non avérés, ont été relevés à New York sur des étudiants présentant des symptômes – bénins – de la grippe. En Nouvelle-Zélande, dix lycéens, qui présentaient des symptômes après un séjour de trois semaines au Mexique, sont “probablement” atteints de la grippe porcine, selon les autorités du pays. En France, les doutes sur la contamination de voyageurs de retour t du Mexique ont été levés. Un Israélien de retour du Mexique est également soupçonné d’avoir la grippe porcine. A Bogota, des examens médicaux étaient pratiqués sur cinq voyageurs en provenance du Mexique présentant des symptômes de grippe.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.