Gruau: cent cinquante ans au service du transport des personnes

Écouter cet article

L’aventure a commencé voilà cent-vingt ans. Cent cinquante-quatre même si l’on remonte aux toutes premières origines lavalloise d’un groupe familial resté familial. Avec pour actionnaire principal, Patrick Gruau, l’héritier de la famille, le groupe Gruau exerce des activités diversifiées mais conserve son activité de constructeur-carrossier multi-spécialiste comme cœur de métier. Du véhicule de gendarmerie aux véhicules liés au transport sanitaire – qui ont souvent les mêmes impératifs que les véhicules dédiés au TPMR, du véhicule BTP au véhicule à destination socioculturelle – bibliobus – ou au véhicule funéraire, Gruau décline globalement son activité en trois grands métiers.

Une logique différente
Le premier, c’est bien sûr celui de carrossier avec les sociétés Gruau, Isberg, Relit, Petit et Picot, Sanicar, Ducarme et Labbé et une forte concentration d’activité sur les véhicules utilitaires. Le second, exercé depuis quinze à vingt ans, concerne la construction de petites séries pour le compte de constructeurs automobiles et se localise sur les sites de Barcelone et de Lorraine. « Dans ce secteur, nous travaillons avec une logique différente, explique Léandre Provost, responsable du secteur TPMR. Nous gagnons des marchés à la suite d’appels d’offres internationaux où nous sommes confrontés à la concurrence étrangère. » Gruau travaille ainsi pour le compte de PSA ou Fiat. L’activité est gérée par la Direction Générale du Groupe qui dispose de la « force d’étude spécialisée, c’est-à-dire d’un bureau d’étude et d’un service de tests. « Nous fonctionnons un peu comme les grands constructeurs, mais avec des moyens plus modestes, poursuit Léandre Provost. Nous avons la possibilité de communiquer avec les constructeurs puisque nous utilisons les mêmes logiciels qu’eux et que toutes les études sont menées de manière numérique. L’entreprise dispose de deux bureaux d’études, l’un dédié à Gruau et l’autre, soumis à une confidentialité extrême, aux constructeurs. Enfin, le troisième métier, exercé depuis l’année 2000, concerne la construction-conception avec un premier produit déjà sur les chaînes de montage, le Microbus, une solution de transport urbain d’hyper centre.

La qualité au cœur de toutes les actions
Cinq générations ont passé depuis la construction de la première charrette hippomobile par Le Godais. Sans faire l’historique complet de la société, nous allons retenir quelques dates d’importance. En 1955, le nom de Gruau apparaît pour la première fois dans la société. Jeune apprenti, Marius Gruau épousera la fille du maitre des lieux. Fidèle à l’esprit visionnaire qui anime l’entreprise depuis ses débuts, il ne cessera de développer le processus d’industrialisation, prenant au passage une énorme affaire d’autocars destinés à l’armée et assurant ainsi quelques trois années de travail à ses ouvriers. Le site de Laval ne cesse de croître et finit par déménager à Saint-Berthevin, en banlieue lavalloise, en 1968. René Gruau, le fils de Marcel, fera entrer dans la société la notion de Bureau d’étude et ses planches à dessin. Etude, design, de nouveaux mots s’associent au métier. Enfin, depuis 1985, Patrick Gruau poursuit l’œuvre familiale après avoir participé à son développement commercial dans l’Est de la France. S’attachant tout particulièrement à ce que la qualité soit au cœur de toutes les actions entreprises, il met en place un vrai système d’échange entre les personnes. Il apporte aussi l’idée de management participatif et celle de projet d’entreprise. Enfin, il développe la société en privilégiant le développement durable lié à la pérennité de l’entreprise, alliant la croissance harmonieuse de la société sur la base du projet d’entreprise et la croissance interne aussi bien qu’externe. « Nous voulons être spécialisés, précise encore Léandre Provost, dans tous les secteurs du transport utilitaire d’où des rachats car on ne peut être qu’un ou deux dans ce domaine. »

Vivre avec les utilisateurs
Le transport de personnes est une spécialité de la maison. Une tradition chez Gruau. Pour ce faire, il faut des équipes de spécialistes qui travaillent avec des conseillers commerciaux auprès de cibles particulières et des hommes d’études dédiés à des fabricants dédiés, chaque équipe allant jusqu’au bout de la démarche entreprise. L’équipe doit se mettre à la place des clients au-delà de la simple écoute. « Nous essayons de vivre avec les utilisateurs en effectuant des déplacements et partageant les journées des transporteurs poursuit Léandre Provost. Si un opérateur de l’atelier sait à quoi va servir son travail, il peut devenir force de proposition et régler au plus près les problèmes. » Une démarche qui est encore en cours de développement. Il faut aussi travailler en amont avec les utilisateurs. C’est pourquoi, depuis un an, Léandre Provost organise la Journée Handimobile qui , consacrée à l’avenir du handicap, rassemble gens du ministère, usagers handicapés, accompagnants pour des échanges autour du véhicule de l’avenir.

Proximité clients
Le groupe compte environ mille collaborateurs répartis sur douze sites mais le grand challenge reste l’international. Ce marché offre en effet de vastes champs de progrès possibles et Gruau s’est déjà positionné en Pologne avec Gruau Polska qui n’est pas une société décentralisée mais bien une entité dédiée au marché local. Cette « base avancée » constitue pour l’entreprise un excellent point d’observation du marché des Pays de l’Est. A l’international toujours, Gruau s’est installé en Espagne pour le compte de Renault avec une unité spécialisée dans les véhicules de loisirs. Depuis l’été, une société commerciale a ouvert en Algérie, sans site de production, qui travaille sur le marché local de l’ambulance en partenariat avec un intervenant local sans lequel il ne serait pas possible de capter les appels d’offres ni de pénétrer le marché. En ce qui concerne plus précisément le marché du handicap, la société compte quelques cent vingt distributeurs, en plus des sociétés purement Gruau, dont une centaine en France et dans les pays limitrophes. Il convient d’ajouter au réseau créé en 1992, un ensemble de petites structures constitué de carrossiers agréés Gruau qui montent les produits en kit – pour véhicules TPMR, sociétés, isothermes. « Nous avons beaucoup de demandes et nous devons sélectionner, explique Léandre Provost. Ils nous apportent la proximité clients et nous leur apportons la gamme de nos produits. Tous font l’objet d’un agrément après formation dans une centre agréé et l’ensemble est animé par les commerciaux en régions. Régulièrement, ils font l’objet de formation sur les nouveaux produits et peuvent bénéficier d’une assistance technique ou de formation commerciale. Gruau travaille avec toutes les marques automobiles du marché, Renault, Citroën, Peugeot, Ford, Fiat, Toyota, Mercédès, VW, Iveco, Renault trucks… ce qui constitue d’une certaine manière une protection contre la crise. La marque est référencée auprès de trente constructeurs et compte quelques six mille clients, toutes catégories confondues.

                                                          

                                                                                                                                                                          Serge Mouraret/Handirect

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.