Hollande: le handisport est un exemple pour une France dans la difficulté

Écouter cet article

Le président français François Hollande, venu jeudi à Londres pour encourager les athlètes français aux Jeux paralympiques, a vu dans les succès de l’équipe de France handisport un exemple pour un pays dans la “difficulté”.

“Ce que vous, les 157 athlètes (français) présents ici, avez fait dans ces jeux avec 29 médailles dont sept d’or, c’est la démonstration pour le peuple français que quels que soient les difficultés, les handicaps, les épreuves, nous pouvons, vous pouvez réussir”, a-t-il lancé devant quelques dizaines d’entre eux.

“Finalement, c’est la meilleure illustration de ce que peut faire une nation comme la nôtre quand elle rencontre une difficulté, surmonter des épreuves, montrer des capacités de dépassement”, a-t-il souligné.

“Ces résultats sont autant de bonnes nouvelles pour notre pays”, a-t-il poursuivi, relevant que “quand arrive une grande compétition sportive et que l’on voit l’un des nôtres obtenir une médaille, ça donne de l’espoir à beaucoup”. Le président Hollande s’est attardé près d’une heure auprès de quelques dizaines de membres de l’équipe de France paralympique et de son encadrement, réunis dans une hôtel de Londres.

Il a ensuite retrouvé le Premier ministre britannique David Cameron avant d’aller assister dans la soirée à des épreuves de natation et d’athlétisme au stade olympique. C’est le premier président français à se rendre aux jeux Paralympiques, a relevé le président du Comité paralympique et du sport français Gérard Masson.

“Il y a aujourd’hui la même volonté de la part du ministère des Sports (…) de donner au sport, aussi bien pour les handicapés physiques que pour le sport adapté, les mêmes conditions pour les mêmes compétitions” que celles du sport valide, a assuré M. Hollande, indiquant que les primes versées au médaillés de l’un et de l’autre seraient d’un montant identique.

Ces médailles sont “une fierté pour le pays tout entier”, a-t-il dit, entouré de plusieurs athlètes en fauteuil roulant comme Mandy François-Elie, jeune Martiniquaise médaillée d’or sur le 100 mètres.  Pour François Hollande, ces jeux Paralympiques ont “pleinement consacré” le handisport avec un “engouement” sans précédent marqué par les “deux millions de billets” vendus et une diffusion télévisée qu’il aurait cependant voulue plus large, notamment pour le service public. “Il y a toutes les raisons d’encourager la diffusion par tous les moyens et notamment la télévision des spectacles sportifs et notamment handicapés parce que c’est une formidable vitrine”, a-t-il jugé.

(AFP)

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.