Instituts hospitalo-universitaires : HandiMedEx, projet « prometteur » dans le domaine du handicap

Écouter cet article

HandiMedEx (Handicap médical excellence) soumis à l’appel à projets “Instituts hospitalo-universitaires” (IHU) du Grand emprunt a été reconnu par le Commissariat général à l’investissement comme un des projets les plus prometteurs. Coordonné par l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches, il vise à développer un centre d’excellence européen de recherche et de formation pour le handicap moteur et neurologique.

 

La thématique du projet HandiMedEx a été identifiée par le Commissaire général à l’investissement comme un projet de santé publique porteur pour l’avenir. En effet, il repose sur les compétences des spécialistes hospitalo-universitaires de l’Hôpital Raymond Poincaré, unique centre médico-chirurgical en Europe sur la thématique du handicap.

« La force de ce projet repose sur ses différents domaines de recherche. Il répond aux problématiques et complications médicales qui affectent les patients handicapés aujourd’hui : troubles cognitifs, de la motricité, urinaires et génético-sexuelles, insuffisance respiratoire, ou encore complications infectieuses, osseuses, nutritionnelles, métaboliques et liées à la douleur. Le projet intègre également le suivi et le devenir des patients », explique Frédéric Lofaso, professeur hospitalo-universitaire (Hôpital Raymond Poincaré – AP-HP / UVSQ) et spécialiste des explorations fonctionnelles.

Porté par l’UVSQ, l’AP-HP, l’INSERM, la Fondation Garches, et en partenariat avec de nombreuses associations (AFM – Association Française contre les Myopathies, ADEP Assistance…), HandiMedEx ambitionne de fournir des soins complets aux patients handicapés avec trois grands objectifs :

– Créer un centre de référence en Europe pour la recherche et le soin des handicaps neurologiques et moteurs en mettant en place une approche pluridisciplinaire aussi bien en ce qui concerne la recherche clinique que le développement de traitements et l’accompagnement des patients ;

– Construire une infrastructure de recherche qui abrite sur un même site les technologies et les outils qui permettront au personnel spécialisé de développer des solutions pratiques spécifiques pour ce type d’handicaps ;

– Développer les compétences et le savoir-faire en collaboration avec le monde académique à travers la recherche clinique.

 

HandiMedEx recevra, sur les recommandations du jury et du commissariat général à l’investissement, une aide financière de 4 millions d’euros en tant que projet prometteur.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.