La Mutualité française craint pour l’accès aux soins

Écouter cet article

Le président de la Mutualité française a dénoncé la nouvelle taxe sur les conventions d’assurance (TCA) annoncée sur les contrats de complémentaires santé dit « responsables », respectueux du parcours de soins. Pour Jean-Pierre Davant, cette taxe de 3,5 % va conduire à des hausses de cotisations des mutuelles, après celles intervenues il y a deux ans pour compenser le prélèvement de 1 milliard d’euros sur les complémentaires santé pour financer la CMU et mettre en danger l’accès au système de soins, nombre de personnes ne pouvant plus assumer le coût d’une complémentaire.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.