La Pause Brindille organise un festival pour les jeunes aidants à Lyon

La pause brindille organise un festival pour les jeunes aidants
Écouter cet article

L’association “La Pause Brindille” organise le premier festival pour les jeunes aidants en France. Il aura lieu à Lyon le samedi 2 juillet.

L’association La Pause Brindille organise un festival pour les jeunes aidants le samedi 2 juillet 2022. Il s’agit du premier évènement à destination de ce public en France et il aura lieu à la Station Mue, 155 cours Charlemagne, à Lyon Confluence, de 10 heures à 22 heures. Ce festival, baptisé Tribu Brindille Festival, propose à tous les jeunes aidants de 8 à 25 ans qui soutiennent une personne malade, en situation de handicap ou d’addiction de venir passer une journée pour s’amuser, et prendre un peu de temps pour soi.

Un festival pour les jeunes aidants et de nombreuses activités !

Au programme de la journée, de nombreux jeux, des ateliers de discussion et de développement personnel. Dans la soirée, un DJ viendra également animer l’évènement. « On a choisi ces ateliers pour qu’ils répondent à ce qu’on souhaitait comme ambiance pour le festival, explique Soline Chatard, volontaire au sein de La Pause Brindille et qui participe à l’organisation du Tribu Brindille Festival, à savoir s’exprimer, s’éclater et se défouler ». Vous pourrez ainsi vous inscrire à un atelier le matin, et à un autre l’après-midi, parmi les suivants : écriture et expression ; danse ; sophrologie ; sport coopératif ; et « les journalistes du festival ». Les participants se répartiront en deux groupes durant la journée : un pour les jeunes aidants de 8 à 12 ans, et un pour ceux de 13 à 25 ans.

« Notre public, ce sont des personnes qui sont confrontées à l’isolement »

Pour cette première édition, La Pause Brindille souhaite attirer le plus de monde possible et vise jusqu’à 100 participants. Actuellement, une quarantaine de personnes sont inscrites. À l’approche du festival, Soline Chatard nous explique la difficulté de toucher les jeunes aidants : « Notre public, ce sont des personnes qui sont confrontées à l’isolement, donc c’est délicat de leur faire se rendre compte qu’il y a quelque chose pour eux à l’extérieur ».

L’association essaye aussi de soutenir les jeunes aidants au travers d’autres missions, comme de l’écoute en ligne, l’organisation d’évènements et de sorties mais également la sensibilisation des professionnels de santé et du grand public. « Jeune aidant, c’est un statut qui n’est pas reconnu. Dans l’imaginaire collectif, on considère que quand on est enfant, on ne peut pas aider, raconte Soline Chatard, alors qu’en réalité, ils sont énormément impactés par ces situations. » D’où l’organisation d’un festival pour les jeunes aidants avec pour objectif de leur offrir une journée pour prendre du temps pour eux.

Ce festival est gratuit et les inscriptions sont ouvertes via ce lien.

Loris Castaing

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.