Le Château de la Roche : De la visite théâtralisée à l’escape game

Le Château de la Roche : De la visite théâtralisée à l’escape game
Écouter cet article

Une visite hors du temps, des personnages inattendus, un décor hors du commun et des jeux d’énigme : voici un florilège de ce que vous pourrez trouver au Château de la Roche, situé dans la Loire. Nous avons échangé avec Caroline Laroche, sa référente accessibilité.

En photo : Le Château de la Roche vu de l’extérieur © Evelyne Deveaux

Parlez-nous des visites que vous proposez au public.

Depuis 2019, nous proposons des visites guidées théâtralisées pour tous les publics. C’est-à-dire que vous partez en visite avec un guide comédien, qui est en costume, et qui représente le ou la dernière propriétaire du château, M. ou Mme Roustan, entre 1900 et 1930. Ils vous accueillent dans leur résidence d’été. Ils viennent de la rénover, avec une décoration qui repose sur le style art déco.

Vous rencontrez les anciens propriétaires, qui apparaissent, eux, sous forme de fantômes et qui parlent avec le guide. C’est une visite ludique et interactive, assez rythmée, qui dure environ 50 minutes. Les fantômes apparaissent soit de manière sonore, soit de manière visuelle – dans un livre où les pages se tournent, sur un lit, dans un tableau…Roustan, imprimeur à Roanne, est le dernier propriétaire qui a marqué le château.

Au départ, c’était une maison forte au Moyen-Âge, puis une simple bâtisse, construite sur un rocher, avec la Loire qui passait trente mètres plus bas. Et c’est lui, qui, un peu mégalomane et avec beaucoup d’argent, a décidé de construire un château tel qu’il l’avait imaginé et rêvé.

Vous animez également des escapes game…

Tout à fait. Nous proposons, au dernier étage du château, dans le grenier, deux escapes game, qui sont eux aussi en lien avec l’histoire du château.

Le premier s’intitule « Alerte, submersion ». Le Château de la Roche va subir une crue imminente de la Loire. Les participants se réfugient dans le grenier à la recherche de gilets de sauvetage. Par ailleurs, on dit qu’il y aurait une pièce insubmersible, créée par M. Roustan. Le but est donc, en moins d’une heure, d’essayer de trouver cette pièce insubmersible pour se sauver de la crue de la Loire.

Le second, « Esprit es-tu là ? », prévu pour quatre personnes, propose aux participants de chasser l’esprit maléfique qui hante le château. Cela passe par une séance de spiritisme pour comprendre pourquoi l’esprit est là, qui il est, ce qu’il faut faire pour le chasser… et donc mener l’enquête.

Dans quelle mesure ces activités sont-elles accessibles aux personnes en situation de handicap ?

Nous avons mené d’importants travaux de rénovation du Château de la Roche en 2019 et nous en avons profité pour travailler sur notre accessibilité. Pour cela, nous avons été accompagnés par une experte en accessibilité, Maud Dupuis-Caillot, et aidés par le département de la Loire. Cette démarche nous a permis d’obtenir la marque Tourisme et Handicap sur les quatre types de déficience : handicap moteur, visuel, auditif et mental.

Nous avons un registre d’accessibilité consultable par tous à l’accueil du château et sur notre site internet : https://www.lechateaudelaroche.fr/en-situation-de-handicap/

Notre force, c’est que nous proposons uniquement des visites guidées. Quel que soit le handicap ou la demande, une personne ne se trouvera jamais seule dans le château et sera toujours accompagnée, ce qui permet de répondre à bien des problématiques.

Mme Roustan fait visiter son château © Guillaume Masseron
Mme Roustan fait visiter son château © Guillaume Masseron

Mme Roustan fait visiter son château © Guillaume Masseron

Pouvez-vous nous citer quelques-uns des aménagements mis en place au Château de la Roche ?

Pour le handicap moteur, nous disposons de sanitaires accessibles et d’un parking avec deux places pour PMR accompagnées et une place pour PMR en autonomie. Nous avons un couloir de circulation adapté sur la grande digue qui longe le château. Ce qui permet aux personnes en fauteuil d’arriver directement devant la porte principale. Il est alors possible de sonner pour que quelqu’un vienne, sachant que nous sommes équipés d’un monte-personne et d’un ascenseur dans le château.

Pour le handicap mental, nous proposons à la demande des livrets avec le texte, des photos, le déroulé de la visite, des illustrations et un affichage simplifié.

Pour les personnes déficientes visuelles, les guides sont formés à leur accueil. Ils peuvent utiliser du matériel dédié et une loupe est à disposition du public malvoyant.

Pour le handicap auditif, nous pouvons aussi fournir des livrets et nous disposons d’une boucle magnétique. Nous proposons également à l’accueil du Château de la Roche un combiné avec un amplificateur de son, un bloc-notes pour faciliter la communication. Sur demande, on peut aussi équiper notre guide d’un microphone et donner à la personne sourde ou malentendante un récepteur et un casque pour qu’il entende la voix du guide amplifiée, et ce sans que ça ne gêne les autres visiteurs. En parallèle, nous sommes en cours d’élaboration d’une visite traduite en langue des signes, avec une interprète qui viendrait en binôme avec le guide comédien, et qui serait également en costume.

Pour plus d’informations sur le Château de la Roche : https://www.lechateaudelaroche.fr/

Article publié dans le magazine Handirect hors-série n°1 spécial tourisme et loisirs accessibles : À télécharger en cliquant ici

Pour en savoir plus sur les activités disponibles et préparer votre visite en région Auvergne-Rhône-Alpes avec un handicap : www.auvergnerhonealpes-tourisme.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.