Le groupe Capgemini signe un nouvel accord

Écouter cet article

Cet accord vise à augmenter le taux d’emploi des personnes en situation de handicap en s’appuyant sur une politique de formation en alternance.

 

Capgemini, l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, a signé fin 2012 de son troisième accord en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. Celui-ci a reçu l’approbation de quatre organisations syndicales représentatives (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO).

 

D’une durée de trois ans, cet accord est articulé autour de cinq axes prioritaires, et inclut en premier lieu une progression du taux d’emploi ainsi que la mise en place d’une politique dédiée d’accueil et de formation de stagiaires et alternants handicapés.

 

Le Groupe Capgemini s’engage ainsi à ouvrir davantage ses recrutements aux personnes en situation de handicap, qui sont 2,5 fois plus touchées par le chômage que la moyenne des actifs français. En cinq ans, leur effectif a triplé au sein du Groupe, et sur les deux dernières années, les objectifs prévus ont été dépassés : ce sont en effet 107 collaborateurs handicapés qui ont été embauchés au lieu des 95 prévus.

 

Le deuxième axe prioritaire est le développement de l’alternance. Parmi les candidats identifiés par le Groupe, certains ont besoin de compléter leurs connaissances dans leur métier, ou d’acquérir un niveau de formation supérieur. La possibilité de leur proposer de suivre un parcours complémentaire de formation sera étudiée, en vue de préparer une future embauche. Le recours à l’alternance favorise cette préparation à l’emploi, et sera utilisé selon les possibilités offertes au sein des différentes unités.

Le Groupe va ainsi poursuivre sa collaboration avec les Grandes Écoles et les Universités, notamment en favorisant l’orientation des jeunes en situation de handicap vers les métiers du conseil et de l’informatique, à les inciter à acquérir un niveau de qualification supérieur, et ainsi favoriser leur insertion professionnelle.

 

Les trois autres axes concernent le maintien dans l’emploi qui passe par des mesures ad hoc telles que des aménagements des conditions de travail, des bilans de compétences, des formations de ré-insertion mais aussi des aides financières ; le soutien au milieu adapté et protégé, via des partenariats avec les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (Ésat) et les Entreprises Adaptées (EA) ; mais aussi les actions d’information et de sensibilisation consistant à renforcer l’adhésion des collaborateurs du Groupe et lutter contres les idées reçues (modules d’e-learning, mises en situation, ateliers d’initiation, pièces de théâtre, concerts etc.)

 

« Depuis 1996, le Groupe Capgemini développe une politique active d’emploi et d’insertion des personnes en situation de handicap, selon Jacques Adoue, directeur des Ressources Humaines de Capgemini France. Avec près de 21 000 collaborateurs en France, nous avons une responsabilité importante de recrutement, d’insertion et d’accompagnement. Les signataires souhaitent avec ce nouvel accord donner une dimension humaine plus forte avec une priorité : le maintien dans l’emploi ».

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.