Les Minis du Nobel : « L’animal peut faire oublier le mal-être ou les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne »

Écouter cet article

Laurence Lebon, agricultrice-éleveur, gérante de l’élevage « Les Minis du Nobel » et organisatrice de séances de médiation animale.

 

« Les Minis du Nobel », qu’est-ce c’est ?

 

« Les Minis du Nobel », c’est d’abord un élevage de chevaux miniatures américains (AMHA), qui ressemblent beaucoup aux chevaux européens sur le plan du caractère et de l’apparence, mais en taille réduite. Ce sont de petits chevaux qui ne dépassent pas 85centimètres au garrot et ont un caractère très doux. Ils sont éduqués dès leur plus jeune âge et ne sont sevrés qu’à partir de six mois. Ces chevaux sont très appropriés pour la médiation animale du fait de leur petite taille, qui permet une approche relativement facile, mais aussi de leur caractère : ils sont disciplinés, à l’écoute, attentionnés, et savent s’adapter spontanément à chaque personne et à sa fragilité. L’élevage « Les Minis du Nobel » est situé à Pujaudran, dans le Gers (32).

 

Quelles sont vos différentes activités au sein de cet élevage ?

 

L’élevage « Les Minis du Nobel » est d’abord un élevage classique avec ses activités habituelles. J’élève donc des chevaux et je participe à des concours d’élevage et de valorisation : dressage, concours d’attelage… J’ai également des clients qui m’achètent des chevaux pour réaliser des spectacles.

En parallèle, je développe depuis quelques années des actions de médiation animale, à l’aide de trois petites juments. Dans ce cadre, j’ai suivi une formation auprès de l’Institut Français de Zoothérapie situé à Vélanne dans l’Isère.

 

Comment s’organisent les séances de médiation animale des « Minis du Nobel » ?

 

Toutes les actions de médiation animale commencent par une première séance-visite de découverte et d’évaluation des objectifs.

Le déroulement et la nature des séances suivantes correspondent ensuite aux deux approches différentes de la médiation animale.

 

– La « Thérapie par Médiation Animale » implique de déterminer clairement plusieurs objectifs spécifiques au patient et de procéder à des évaluations détaillées sur les progrès du patient. Si nous choisissons cette approche, j’évalue avec la famille ou les éducateurs les objectifs à mettre en place lors de la première visite (améliorer la motricité, la confiance en soi, le relationnel…). Soit ils viennent me voir, soit c’est moi qui vais les voir (institut, maison de retraite…). Le travail se fait alors avec Vénus, notre petite jument noire, très calme, qui sait mettre les patients en confiance et permet de développer la stimulation, la motivation et le contact affectif. Cela peut aussi permettre d’améliorer le fonctionnement physique, psychique, social ou émotionnel du patient.

Nous ne faisons que des séances individuelles, afin de privilégier la relation avec l’animal. Concernant le déroulement type d’une séance, nous commençons par donner des consignes au patient, puis il est ensuite responsabilisé et focalisé sur une mission, réaliser un parcours par exemple. L’animal peut faire oublier le mal-être ou les difficultés rencontrées dans la vie au quotidien. Le contact entre le patient et l’animal ne se fait pas toujours dès la première rencontre, mais que le déclic a eu lieu des portes s’ouvrent.

 

– L’ « Activité par Médiation Animale » repose davantage sur des activités d’animation, récréatives et ludiques. Cette approche laisse plus d’espace libre aux parents ou proches et va viser avant tout une optique de détente, de loisirs ou de réconfort. Dans ce cas, mais toujours en fonction du déroulement de la séance de découverte et du caractère du patient, nous allons plutôt travailler avec les jeunes chevaux, qui vont volontiers se transformer en compagnons de jeux.

 

En résumé, nous proposons aussi bien des séances de médiation animale sous forme de thérapie – avec objectifs de développement personnel – que des séances axées sur la détente et le plaisir de côtoyer des animaux.

 

Plus d’informations sur : www.lesminisdunobel.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.