Libye: Handicap International envoie une mission d'éducation sur les mines

Écouter cet article

PARIS, (AFP) – L’association Handicap International (HI) enverra la semaine prochaine “une mission d’urgence d’éducation aux risques des mines et restes explosifs de guerre en Libye”, où “d’importantes opérations de déminage seront nécessaires” à la fin du conflit.

 

“Deux ou trois personnes spécialisées dans les mines” partiront la semaine prochaine pour la Libye, l’équipe pouvant être augmentée selon les besoins sur place, a expliqué une porte-parole de l’ONG à l’AFP. “Pour sauver des vies, l’urgence est à l’information et à la sensibilisation des populations au danger mortel” des mines, selon le communiqué.

Concrètement, a précisé la porte-parole, l’équipe de l’ONG apportera en Libye “des outils de communication” (affiches, dossiers…) et montera des campagnes de sensibilisation à la télévision et la radio. “On s’adresse aussi aux enseignants dans les écoles, car les enfants sont les premières victimes des mines, avec lesquelles ils jouent”, a-t-elle dit.

“D’importantes opérations de déminage seront nécessaires après la fin des hostilités”, prévient HI.

“Il y a des mines en Libye depuis la deuxième guerre mondiale. Ca n’avait pas été déminé. La Libye n’a pas signé le traité d’Ottawa” interdisant les mines antipersonnel, et de ce fait n’a “pas d’obligation de dépolluer son territoire” de ses mines, selon l’ONG.

De plus, “il y a un usage de mines des troupes de Kadhafi dans le conflit en cours”, a ajouté la porte-parole, s’appuyant sur les informations de l’organisation américaine Human Rights Watch.

Mi-mars, HI a ainsi “recueilli des informations concordantes sur la présence de très nombreux restes explosifs de guerre (obus d’artillerie et de mortiers, roquettes, missiles, mines terrestres, grenades non explosées)”.

Vingt-quatre mines anti-véhicule et 30 à 40 mines antipersonnel ont été découvertes près d’Ajdabiya, des mines anti-véhicules ont été trouvées “près de l’université de Ghar Yunis à Benghazi”. Surtout, dans la même ville “les Nations unies ont localisé 12 entrepôts contenant des dizaines de milliers de mines antipersonnel”, selon Handicap International.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.