Médecins généralistes en grève

Écouter cet article

Les médecins généralistes libéraux sont appelés par les syndicats MG France, Union généraliste, Union collégiale et SNJMG (jeunes généralistes) à fermer leur cabinet aujourd’hui. Ils  réclament davantage de moyens, se jugeant “mal reconnus” par rapport aux médecins spécialistes, dont le prix de la consultation est plus élevé, ou “harcelés” par la Sécurité sociale désireuse de limiter les dépenses. Dans son communiqué, MG France, premier syndicat de médecins généralistes, explique : “L’Etat, par le fait qu’il n’applique pas les lois qu’il a fait voter, et l’assurance-maladie, par les mesures discriminantes et vexatoires qu’elle applique avec zèle à l’encontre des généralistes, créent les conditions d’une France sans médecins généralistes. Si rien ne change, à l’horizon 2025 il y aura moins de 23 000 généralistes en cabinet contre 56 000 aujourd’hui.”

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.