Médicaments sur internet : rappel des consignes de sécurité

Écouter cet article

La vente de médicaments sur internet a été récemment autorisée en France, en application d’une directive européenne de 2011. Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, a rappelé dans un communiqué avoir « choisi d’encadrer, aussi strictement que la réglementation le permettait, ce mode particulier de distribution, pour éviter qu’elle soit la porte ouverte à la contrefaçon et pour préserver  l’accès à un conseil pharmaceutique ».

Aujourd’hui, les sites exploités par des pharmacies physiques sont les seuls a être autorité. Notons par ailleurs que l’internautes ne peut pas se procurer n’importe quel traitement puisque seuls les médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire sont autorisés à la vente online.

Vous pouvez découvrir la liste des sites autorisés sur le site du ministère (www.sante.gouv.fr) et sur celui de l’ordre des pharmaciens (www.ordre.pharmacien.fr/Le-patient/Vente-de-medicaments-sur-Internet-en-France). « Les internautes sont donc invités à vérifier que le site sur lequel ils naviguent est au nombre des sites autorisés ; ils peuvent également s’assurer que figurent clairement sur le site les nom et prénom du pharmacien, les coordonnées de l’officine, son numéro de licence de même que le nom et l’adresse de l’agence régionale de santé dont dépend la pharmacie », ajoute la ministre.

Elle a enfin mis en garde contre la dangerosité d’achats de médicaments sur des sites non autorisés. Les médicaments contrefaits peuvent, en effet, « contenir des principes actifs en surdosage, sous-dosage ou des substances toxiques ».

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.