MISSION PIVETEAU : Enfin un rapport qui rappelle le devoir de notre société à l'égard des personnes handicapées et de leurs proches

Écouter cet article

“Zéro sans solution” ce n’est ni un objectif ni encore moins un défi, c’est avant tout un devoir pour notre société à l’égard des personnes handicapées et de leurs familles. Le rapport de Denis PIVETEAU par son titre et les propositions qu’il formule, vient utilement rappeler le constat que la politique du handicap met à l’écart de trop nombreuses personnes vulnérables alors que, comme le rappelle Denis PIVETEAU, “c’est le sens même du travail soignant et social de ne laisser jamais personne au bord du chemin”.

 

L’Unapei est heureuse de voir que les actions contentieuses qu’elle a introduites ont entrainé une véritable prise de conscience de la situation dramatique de nombreuses personnes handicapées pour lesquelles notre société n’apportait aucune solution dans l’indifférence de la plupart des acteurs.

 

Les 20 principales  propositions du rapport rejoignent en grande partie celles faites par l’Unapei dans le cadre des groupes de travail : pragmatiques tout en ouvrant la porte sur un changement de paradigme. Il s’agit en effet de “financer des réponses territoriales de qualité” et non plus simplement des places. Ce sont donc des moyens supplémentaires qu’il faut mobiliser.

 

Une grande partie du rapport met l’accent sur l’élément pivot que constituent les MDPH pour assurer l’effectivité du droit à un parcours de vie sans rupture des personnes handicapées. Sans une réelle impulsion et un soutien massif auprès des MDPH aujourd’hui encore très fragiles, notre système demeurera tenu en échec. Une réflexion doit être aussi rapidement menée sur la redéfinition des compétences des acteurs à l’heure de la réforme des compétences territoriales.

 

L’Unapei espère qu’une vraie politique de mobilisation de l’ensemble des acteurs soit menée par le gouvernement et que les propositions soient rapidement mises en œuvre. Elle rappelle que près de 2 ans après le rapport JEANNET-VACHEY, le chantier sur la réforme de la tarification n’a toujours pas commencé.

 

Elle attend donc avec impatience un plan d’action et un calendrier qui permette de reprendre espoir. A défaut, l’Unapei repartira au combat !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.