Perte d’autonomie et handicap : un rapport en faveur des mobilités actives

Perte d'autonomie et handicap : un rapport en faveur des mobilités actives
Écouter cet article

Le député Jean-Marc Zulesi a remis au Gouvernement son rapport pour développer les mobilités actives afin de lutter contre la perte d’autonomie lié au handicap et à l’âge. Il y propose 21 recommandations spécifiques, notamment autour du sport, de la prévention et de l’adaptation de l’environnement.

Lutter contre la sédentarité et retarder la dépendance des personnes en situation de handicap et des personnes âgées en perte d’autonomie : Telle est la vocation du rapport qui a été remis au Gouvernement, ce 17 mars, par le député Jean-Marc Zulesi. Dans l’optique de développer les mobilités actives, celui-ci s’était vu confier une mission d’enquête, en novembre 2021, par Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie. Intitulé « Marcher, bouger, pédaler – 21 propositions pour maintenir l’autonomie et vivre en bonne santé », le rapport de Jean-Marc Zulesi énonce des recommandations qu’il propose au Gouvernement d’appliquer.

21 recommandations pour lutter contre la perte d’autonomie liée au handicap et à l’avancée en âge

Concrètement, Jean-Marc Zulesi a construit son raisonnement sur la base des différents freins qu’il a identifiés au cours de ses recherches. Il cite notamment la prévalence de l’usage de la voiture, le manque d’accessibilité de la voirie et de certains équipements publics, et les inégalités socio-économiques.

Pour lever ces freins et développer davantage les mobilités actives dans tous les territoires, il formule des propositions structurées autour de trois axes prioritaires :

  • La nécessité de s’inscrire dans une logique globale de prévention et de sensibilisation de l’ensemble des acteurs et de la société, par exemple, avec la création d’un rendez-vous de prévention ciblant en priorité les publics fragiles.
  • Une action sur les comportements pour lever les freins sociaux à la pratique des mobilités actives, par exemple en développant les outils dédiés à une pratique sécurisée de l’activité physique (aides techniques, tricycles…).
  • L’inscription des territoires au cœur de ce virage vers les mobilités actives, en garantissant notamment que les cœurs de ville et les environnements périurbains soient des lieux agréables et sécurisés pour tous.

Un rapport approuvé par les membres du Gouvernement concernés

Au niveau du Gouvernement, à l’initiative de la mission confiée à Jean-Marc Zulesi, ce document semble bien accueilli et perçu comme porteur de perspectives prometteuses en matière de perte d’autonomie liée à l’âge et au handicap.

« Ce rapport révèle le potentiel immense des mobilités actives dans la prévention de la perte d’autonomie. Le “sport sans s’en rendre compte” est l’une des clés pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé, a ainsi déclaré Olivier Véran, ministre de la santé. Permettre à chacun de se déplacer de manière active et sécurisée, au quotidien, c’est aussi relever le défi du grand âge et de l’autonomie ».

Des propos complétés par ceux de Brigitte Bourguignon, ministre chargée de l’autonomie : « Ce rapport identifie des pistes opérationnelles pour faciliter la pratique des mobilités actives dans tous les territoires, à tous les âges de la vie. C’est un enjeu de santé publique et d’autonomie de chacun qui est majeur, à l’exemple du plan antichute des personnes âgées que je viens de lancer et dont les mobilités actives sont une composante essentielle ».

Et conclus par Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées : « Les propositions de ce rapport tracent des perspectives concrètes pour renforcer le recours aux mobilités actives. Pour les personnes en situation de handicap, c’est un sujet essentiel qui nous invite notamment à consolider notre action en faveur de la pratique sportive, et plus globalement de l’accessibilité au quotidien ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://handicap.gouv.fr/developper-les-mobilites-actives-pour-lutter-contre-la-perte-dautonomie-jean-marc-zulesi-remet-son

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.