Prévention du suicide : VigilanS PACA, un programme de veille téléphonique

VigilanS est un dispositif de veille téléphonique ayant pour objectif de lutter contre la récidive suicidaire à travers la prévention.
Prévention du suicide : VigilanS PACA un programme de veille téléphonique
Écouter cet article

D’après les premières estimations, le dispositif mis en place par l’APMH permettrait de sauver une vingtaine de vies par an dans les Bouches-du-Rhône. Le service de veille permet une prévention du suicide grâce à une écoute attentive et bienveillante.

L’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (APMH) a lancé VigilanS PACA, un programme hospitalier de veille téléphonique pour les personnes suicidantes de la région, en janvier 2021. L’objectif ? Prévenir et limiter la récidive suicidaire. Pour cela, une équipe de professionnels de santé contacte et reçoit des appels de patients tous les jours, évalue les risques suicidaires et s’occupe de coordonner les recours disponibles pour les aider. Ce programme de prévention du suicide est dirigé par les docteurs Jean-Marc Henry et Sonia Ho.

Une prévention du suicide grâce à plusieurs méthodes

Concrètement, VigilanS assure un lien avec ses patients, même à la sortie de l’hôpital de ces derniers. Toute personne hospitalisée pour tentative de suicide se voit proposer son inclusion au programme. On lui remet alors un courrier ressource et une carte. Sur cette dernière, est inscrit le numéro du service VigilanS. Il est évidemment gratuit et une permanence est tenue du lundi au vendredi de 10h à 18h.

Au bout du fil, une infirmière et une psychologue travaillent en équipe pour réceptionner les appels. Elles joignent également au téléphone les patients suivis en fonction d’un calendrier précis et peuvent aussi leur envoyer des cartes postales une fois par mois. Par exemple, si la personne a déjà fait plus d’une tentative de suicide, les vigilanseurs la contactent par téléphone entre dix et vingt jours après sa sortie de l’hôpital, dans l’objectif de se renseigner sur son état de santé. Enfin, au bout de six mois, une évaluation téléphonique détaillée est proposée aux patients. Elle permet de juger si la veille doit continuer ou non.

Un travail en coordination avec l’Association Suicide et Mal-être de l’Adolescent

VigilanS travaille également avec l’Association Suicide et Mal-être de l’Adolescent (ASMA). Il s’agit également d’une veille téléphonique visant à la prévention de la récidive suicidaire chez l’adolescent. Ce réseau propose aussi des groupes d’informations à l’attention des parents. Vous pouvez également les contacter via le mail : [email protected]

Une vingtaine de vies sauvées par an

Les résultats des méthodes de veille sur lesquels sont basés le programme VigilanS démontrent que le taux de mortalité dans l’année qui suit une tentative de suicide baisse de 0.6% à 1% pour les patients suivis par un tel dispositif. De son côté, VigilanS suit au quotidien jusqu’à 10 000 personnes. Dans les Bouches-du-Rhône, on dénombre à peu près 4000 à 5000 tentatives de suicides par an. Ces chiffres correspondent donc à une vingtaine de vies sauvées par an. En février 2022, VigilanS s’est étendu dans 17 autres régions parmi lesquelles 4 territoires d’Outre-mer.

En cas de détresse ou d’urgence psychologique, vous pouvez également vous rapprocher des urgences psychiatriques les plus proches de chez vous, ou contacter le 15 ou le 3114.

Loris Castaing

.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.