Rentrée des élèves en situation de handicap : l’APAJH salue les engagements et demeure vigilante pour l’avenir

Écouter cet article

Le 4 septembre 2012, des millions d’élèves regagneront le chemin de l’école, parmi eux plus de 200 000 enfants et adolescents en situation de handicap, un nombre qui ne cesse d’augmenter. S’il est trop tôt pour évaluer l’action du nouveau gouvernement, qu’il faudra juger dans la durée, la Fédération des APAJH salue une volonté de refonder le système, en associant les différents acteurs de l’école et des actes forts sur le dossier des personnels accompagnants.

La loi de 2005 affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile. Pourtant, les chiffres sur la scolarisation des élèves en situation de handicap demeurent très importants et varient sans cesse, illustrant un problème de comptabilisation. 5000 enfants de 6 à 16 ans en situation de handicap sont à domicile tandis que 20 000 en établissement demeurent sans accès à l’éducation, selon le rapport sénatorial d’Isabelle Debré et de Claire-Lise Campion, publié en juillet 2012.

En 2008, la CNSA évoquait quant à elle un nombre de 13 000 enfants contraints de rester chez eux, faute de places disponibles. Au-delà de la question de l’accès à l’école ordinaire, les problèmes de continuité et de qualité de parcours se posent. Le personnel éducatif est en nombre insuffisant, à cause notamment de la suppression des postes initiée lors du précédent quinquennat. 90% des jeunes enseignants ne s’estiment pas formés au handicap (Sondage SE-UNSA 011).

L’APAJH, inquiète du manque de considération accordé aux besoins éducatifs particuliers ces dernières années, convient des premiers efforts initiés par le gouvernement Ayrault pour construire une école inclusive. Elle reconnaît l’utilité du lancement d’une réflexion sur la professionnalisation des personnels accompagnants. Elle salue la création de 1500 postes d’AVS à la rentrée comme la publication du décret sur l’aide individuelle et l’aide collective en juillet dernier. La concertation organisée en amont de la loi d’orientation sur la refondation de l’école prévue à l’automne va également dans le bon sens entre autres sur la scolarisation des élèves en situation de handicap, la formation des personnels ou la santé à l’école. Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des APAJH, « ce projet contient des ambitions sur la réussite de tous, le respect de la diversité et sur la place du handicap desquelles nous ne pouvons que nous féliciter. Néanmoins, il faut que ces projets ne restent pas des vœux pieux, qu’ils se concrétisent, rapidement, car la situation est urgente ».

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.