Scolarisation des enfants déficients visuels : le Gouvernement interpellé

Alors que la rentrée scolaire 2022-2023 se dessine, la Fédération des Aveugles de France a adressé une lettre au Gouvernement pour lui demander d'intervenir en faveur des enfants déficients visuels qui rencontrent des difficultés de scolarisation.
Scolarisation des enfants déficients visuels : le Gouvernement interpellé
Écouter cet article

Alors que la période des grandes vacances vient de débuter, la Fédération des Aveugles de France alerte le Gouvernement sur les difficultés à prévoir dès septembre prochain en matière de scolarisation des enfants déficients visuels.

Si les grandes vacances viennent à peine de commencer pour les enfants, il y a du pain sur la planche pour les membres du Gouvernement tout récemment nommés. Ainsi, face à l’urgence de la situation, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France (FAAF) a décidé de ne pas perdre de temps pour les interpeller au sujet de la scolarisation des enfants déficients visuels.

Dans une lettre adressée à Jean-Christophe Combe, Ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, et à Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, elle les alerte sur le grand nombre d’enfants sans solutions, le manque d’enseignants spécialisés et les disparités selon les territoires.

Remédier au manque de professionnels spécialisés

En ce sens, elle met l’accent sur la nécessité d’une école inclusive performante, qui puisse apporter une réelle chance d’avenir aux enfants et jeunes déficients visuels ou atteints de cécité, et ce quel que soit le territoire de vie.

« La Fédération réclame davantage d’enseignants spécialisés pour une pédagogie adaptée comme par exemple pour l’apprentissage du Braille ou encore pour enseigner les techniques de déplacement, précise la FAAF. La connaissance par l’audio ou l’oralité ne permet pas l’apprentissage de l’écriture et l’accès aux savoirs de façon suffisamment approfondie. Ce manque de professionnels spécialisés est un vrai problème qui peut conduire à l’analphabétisme des enfants aveugles ! ».

600 enfants déficients visuels sans solution de scolarisation

Pour démontrer l’ampleur des difficultés, la Fédération des Aveugles rappelle que « 600 enfants déficients visuels sont aujourd’hui sans solution ou sur liste d’attente », selon l’enquête de l’ANPEA (membre de la Fédération) en 2021. Elle cite notamment l’exemple du département du Gard, « qui souffre actuellement d’une carence totale d’enseignants spécialisés, laissant 30 enfants et adolescents aveugles et malvoyants au bord de la route, avec deux AESH (Accompagnant d’élèves en situation de handicap) répartis sur tout le département pour remplacer des enseignants spécialisés ». Des situations qu’elle juge intolérables et pour lesquelles elle indique être déjà totalement mobilisée pour la prochaine rentrée scolaire.

« Il est urgent que nous puissions travailler ensemble pour une société plus inclusive dans tous nos départements », a souligné Anne Renoud, présidente de la Fédération. La défense d’une société inclusive ne doit plus être accessoire, mais nécessaire. Ne replongeons pas les personnes déficientes visuelles dans l’ignorance ».

La devise de la FAAF : “La citoyenneté, ça nous regarde”

En parallèle, la FAAF salue l’annonce de la tenue d’une Conférence nationale du Handicap début 2023 par la Première ministre et compte bien y participer activement afin que sa devise « la citoyenneté, ça nous regarde ! » devienne réalité.

La Fédération rappelle également qu’elle milite pour la « mise en place d’un système qui autorise et permet une vie décente pour tous : accéder à une éducation efficiente, assurer l’autonomie des personnes handicapées, rendre l’information accessible ». 

Pour en savoir plus sur la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France, rendez-vous ici : https://aveuglesdefrance.org/

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.