Sidaction consacre 7 515 172 euros euros à la lutte contre le sida pour ses premiers soutiens financiers en 2010

Écouter cet article

Ce sont plus de 7 515 172 euros que Sidaction va consacrer à la recherche, la prévention, l’aide aux malades en France et dans les pays en développement pour ses premiers financements en 2010, dont 2 654 000 euros pour la prévention et l’aide aux malades.

Sidaction renforce son soutien à la lutte contre les sida en consacrant notamment :

– 292 000 euros pour la prévention et l’aide aux malades dans les Départements Français d’Amérique
– 305 000 euros pour la prévention gay en France
– 281 000 euros pour le maintien ou le retour vers l’emploi des personnes séropositives
– 140 000 euros pour le soutien aux personnes séropositives incarcérées.
– 1 786 372 euros pour la recherche

Sidaction renforce son soutien aux jeunes chercheurs en y consacrant 1 168 364 euros, soit 65 % des premiers soutiens financiers dédiés à la recherche. 618 008 euros sont consacrés à l’aide aux équipes et la recherche fondamentale représente 54 % des financements de Sidaction pour cette première vague de soutiens 2010, et les sciences sociales, 46 %. Sidaction soutient ainsi des chercheurs sur Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Paris et Lomé (Togo) et renforce son soutien aux programmes liés à la qualité de vie des malades en y consacrant 331 400 euros.

2 743 400 euros pour les pays en développement

Sidaction renforce son soutien aux programmes d’aide aux malades, de prévention et d’accès aux soins et aux traitements dans les pays les plus touchés :

Le soutien aux associations partenaires de Sidaction dans les pays en développement représente 43% du financement de Sidaction avec une enveloppe d’1 190 000 d’euros.
422 000 euros, soit 15 % des soutiens de Sidaction aux pays en développement, sont consacrés au soutien aux populations exclues – femmes, enfants, travailleurs du sexe, transgenres, personnes incarcérées, usagers de drogues – qui sont toujours les premières victimes du VIH/sida dans les pays en développement.
383 400 euros, soit 14 % des soutiens de Sidaction aux pays en développement, sont consacrés à la prévention, la prise en charge globale des orphelins et des enfants vulnérables, au Burkina Faso, au Burundi et au Kenya.

Ces programmes sont mis en place en partenariat avec la mairie de Paris.

356 000 euros, soit 13 % des soutiens de Sidaction aux pays en développement, sont consacrés à des actions en faveur des enfants vivant avec le VIH dans le cadre du programme grandir.
150 000 euros, soit 5 % des soutiens de Sidaction aux pays en développement sont consacrés à des actions de prévention et de soutien envers les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes.
131 000 euros sont consacrés à l’éthique et 111 000 euros pour des frais d’investissements.
20 000 euros sont consacrés au soutien des personnes handicapées vivant avec le VIH.
85 % des soutiens aux pays en développement concernent l’Afrique, 9 % l’Asie et 6 % l’Europe de l’est

Ces financements réaffirment la volonté de Sidaction de permettre aux chercheurs, aux associations qu’elle soutient de bénéficier dès le début de l’année civile de fonds pour mener à bien leur travaux.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.