Souffrez-vous d’apnée du sommeil ?

Écouter cet article

Affection chronique méconnue, l’apnée du sommeil se caractérise par une succession d’interruptions totales de la respiration durant le sommeil. À chaque pause, le cœur et le cerveau subissent un stress. Près de deux millions de Français souffrent de ce syndrome, mais rares sont ceux qui suivent un traitement. 

 

 

Somnolence en journée, mAnque d’énergie, irritabilité, maux de tête matinaux… Autant de signes qui peuvent dissimuler un Syn-drome d’Apnées du Sommeil. Largement liée à notre mode de vie, cette maladie touche généralement les hommes en surpoids, de plus de 45 ans et qui ronflent de façon importante. Selon le nouveau livre Mieux vivre avec l’apnée du sommeil de Michel d’Anielo (lire encadré), cette pathologie est sous diagnostiquée et en pleine explosion : 80 % des cas ne seraient pas dépistés en France – 10 000 nouveaux cas sont dépistés chaque année. De plus, la plupart des apnéiques ignore-raient leur maladie, s’étant peu à peu habi-tués à être somnolents le jour et à passer des nuits agitées. C’est souvent le conjoint qui remarque la présence d’apnées et de ronflements. Pour se faire diagnostiquer, il est possible de vous rendre chez votre mé-decin traitant* qui vous orientera vers un spécialiste du sommeil. Ce dernier pourra vous faire passer différents tests dont une polygraphie respiratoire (enregistrement de vos paramètres respiratoires, car-diaques et taux d’oxygène dans le sang au cours d’une nuit). 

 

Ronflement et surpoids

Principal symptôme, le ronflement est associé au syndrome d’apnée du sommeil dans plus de 90 % des cas. Le ronflement semble banal en lui-même puisque 60 % des hommes ronflent en dormant mais associé à d’autres signes, il peut être annonciateur de l’apnée du sommeil. L’obésité est le principal facteur de risque d’apnées obstructives du sommeil, notamment parce que l’excès de graisse au cou entraîne un rétrécissement des voies respiratoires. Elle augmenterait d’environ 7 fois le risque d’apnée du sommeil. Par ailleurs, la santé psychologique de la personne pourrait aussi avoir un impact. « Les psychologues ont émis l’idée intéres-sante que, dans l’apnée, le sommeil « étouffé » renvoie peut-être à un étouffement plus abstrait, écrit Michel d’Anielo dans son ouvrage. Le stress au travail ou en famille, un mode de vie ou des réactions personnelles face aux contraintes… ne se traduisent-ils pas par une difficulté à respirer ? Le corps endormi exprimerait dramatiquement un malaise psychologique, comme un avertisse-ment. Le proverbe qui affirme : « tel que l’on vit, l’on dort » mérite que l’on s’y attarde. » 

 

Des conséquences sur la santé physique et émotionnelle

L’importance du dépistage est primor-diale car les conséquences ne doivent pas être sous-estimées. À court terme, l’apnée du sommeil entraîne de la fatigue, des maux de tête, de l’irritabilité… À long terme et non traitée, elle peut être la cause de nombreuses maladies, acci-dents et décès prématurés : importants risques d’hypertension artérielle et d’ac-cidents vasculaires cérébraux (au moins 60 % des patients qui souffrent d’apnées sont victimes d’AVc), de diabète mais aussi dépression, troubles de la mémoire, perte de la libido… La somnolence quotidienne accroit aussi considérablement le risque d’accidents de la route.Les traitements de l’apnée du sommeil se sont développés ces dernières années : la ventilation à pression positive continue dite cPAP (thérapie la plus efficace ces 30 dernières années mais qui peut paraître inconfortable), l’orthèse buccale ou encore la chirurgie. Il existe également des moyens alternatifs permettant d’amélio-rer considérablement la qualité du som-meil et de réduire les symptômes : mé-decines douces, perte de poids, exercice physique, rituels du coucher ou encore pratique du… didgeridoo, instrument de musique à vent. Aujourd’hui, on ne guérit pas de l’apnée du sommeil mais on peut apprendre à cohabiter avec la maladie.

 

Pratique

* Le site internet www.syndrome-apnee-som-meil.fr propose un quiz sommeil que vous pouvez remplir et remettre à votre médecin traitant. Il est également possible de com-mander gratuitement sur ce site un livret d’information.

 

À Lire

Mieux vivre avec l’apnée du sommeil 

Michel d’Anielo Michel d’Anielo est pharmacien et soigne son apnée du sommeil depuis 2003. Il vient de publier un ouvrage théorique et pratique qui s’appuie sur son expérience personnelle. Devenu “malade actif”, il donne les clés pour mieux comprendre ce syndrome. L’auteur nous fait partager ses espoirs, ses doutes et le long combat qu’il continue de mener contre la maladie. Ayant perdu 12 kilos, il décrit les divers traitements inédits qu’il a pu mettre en pratique et qui lui ont permis d’améliorer sa qualité de vie.

Mieux vivre avec l’apnée du sommeil, Michel d’Anielo, éditions Grancher, 15 euros.

 

 

Crédit : © Duris Guillaume – Fotolia.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.