SPIE rompt le tabou du handicap au travail

Écouter cet article

Leader européen des services en génie électrique, climatique et mécanique, de l’énergie et des systèmes de communication, le groupe SPIE est engagé depuis de nombreuses années en faveur du recrutement, de l’intégration et du maintien en emploi de salariés en situation de handicap.


Mettre en avant les réussites et les faire connaître aux 3500 collaborateurs de SPIE Ile-de-France Nord-Ouest, tel est l’objectif d’une brochure qui ose enfin mettre des noms et des visages sur le handicap. Ces noms et ces visages, ce sont ceux de salariés de SPIE, que les équipes côtoient chaque jour, et qui sont atteints de handicap : Guy-Nicolas vient d’être recruté par SPIE qui a mis tout en oeuvre, sur le plan logistique, humain et matériel, pour lui offrir une ergonomie de travail optimale. Patrice, électricien, chef de chantier, assistant Responsable d’affaires et enfin formateur pour SPIE, souffre d’invalidité visuelle.

Qu’à cela ne tienne, SPIE s’est fait fort d’adapter son poste de travail pour continuer à bénéficier de ses talents. Quant aux équipes de l’ESAT (entreprise adaptée pour les salariés handicapés) de Jouy-le-Moutier, elles fournissent de remarquables prestations de nettoyage de tenues de travail à SPIE et ses collaborateurs.

 

Positiver le regard


« Il s’agissait de positiver le regard de nos collaborateurs sur le handicap, explique Hélène CHAZE, responsable Mission Handicap SPIE Ile-de-France Nord-Ouest. Car le handicap n’est pas une notion abstraite, ce sont des histoires, des visages, des collègues que l’on côtoie chaque jour et dont le handicap n’est pas forcément visible. »

En outre, on le sait, les tabous ne sont pas faciles à briser sur cette question, souvent mal connue et qui peut donner lieu à un certain nombre de stéréotypes. « Quand nous évoquons les thématiques du handicap lors de nos nombreux ateliers de sensibilisation, il arrive que les collaborateurs ne soient focalisés que sur l’aspect ‘‘fauteuil roulant’’, renchérit Patrick Lassalle, responsable du développement des ressources humaines de SPIE. Alors que cette question est multiple et regroupe un nombre de cas extrêmement variés. »

 

Lever le tabou


Informer est également indispensable pour lever les craintes des salariés eux-mêmes en situation de handicap. « Cette campagne de sensibilisation s’adresse à tous : aux collaborateurs dits valides ainsi qu’à ceux, en situation de handicap et ceux qui n’osent pas le déclarer par crainte d’être l’objet d’une forme de discrimination », souligne Hélène Chaze. Alors que la politique volontariste de SPIE depuis de nombreuses années consiste précisément à s’efforcer d’offrir le confort d’un poste adapté aux collaborateurs, afin qu’ils continuent de s’épanouir au travail et de donner le meilleur d’eux-mêmes – deux des valeurs fondamentales du groupe.

« Cette brochure s’inscrit dans un effort global et durable de SPIE en faveur de l’intégration et du maintien en emploi de personnes handicapées, comme de la sensibilisation envers notre personnel, fait valoir Patrick Lassalle. Modestement mais avec constance, nous sommes heureux de pouvoir petit à petit changer les mentalités. »

F.J

 

©SPIE – Photo T. Vatelin

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.