Un Festival de la Fraternité dans une région isolée et désertique de Tunisie

Écouter cet article

Dans le sud désertique de la Tunisie, la petite ville de Remada s’apprête à accueillir son premier Festival de la Fraternité et de la Créativité. L’idée est un brin cocasse. Dans cette cité recluse, les touristes sont rares et les activités économiques absentes. Pourtant, du 14 au 17 avril, l’Association des Parents et Amis des Handicapés de Tunisie tente de relever le défi.

 

 

Située au sud du gouvernement de Tataouine, la ville de Remada couvre une superficie de 393 hectares. A cause de l’isolement géographique et du caractère désertique de la région, l’activité économique reste peu développée. Les secteurs de l’industrie et du tourisme sont, quant à eux, inexistants. Remada compte environ 4 000 habitants parmi lesquelles environ 200 personnes sont en situation du handicap. Créée en septembre 2002, l’Association des Parents et Amis des Handicapés de Tunisie (APAHT) section Remada s’impose comme la seule association dans la région à s’intéresser aux jeunes en situation de handicap, « âgés de 3 à 30 ans ».

« Le Festival de la Fraternité et de la Créativité est une grande première », se réjouit Tahar Elhajji directeur de l’APAHT Section Remada et directeur du Festival. Au programme de l’événement : théâtre, expositions, spectacles, conférences ou encore ateliers de formation. « Nous avons décidé de créer ce Festival à Ramada car plusieurs évènements ont remporté un grand succès dans cette ville », souligne Tahar Elhajji. « Notre objectif est de montrer que les personnes en situation de handicap sont capables de réaliser beaucoup de choses en dépit de leurs conditions. Nous voulons aussi prouver que la collaboration de tout le monde, personnes valides et en situation de handicap, favorise l’intégration et le développement des activités », ajoute Tahar Elhajji. L’autre but du Festival est d’encourager la créativité et l’innovation des personnes en situation de handicap dans le domaine artistique et culturel. « Nous souhaitons mettre en place le principe de « culture pour tous », sans distinction ni exclusion. » Ainsi, l’association souhaite initier l’organisation de séminaires sur le handicap et la culture et impulser un mouvement artistique dans la ville.  Depuis sa création, l’APAHT vise à assurer et promouvoir l’égalité entre jeunes et l’intégration scolaire, professionnelle et culturelle des jeunes porteurs d’un handicap.

 

Découvrez le programme complet du Festival sur www.apaht-remada.net 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.