Un nouveau plan de prévention du suicide

Écouter cet article

Le 5 février dernier s’est tenue la 15ème journée nationale de prévention du suicide sous l’égide de l’UNPS (Union nationale pour la prévention du suicide) autour du thème : « suicides : quelles préventions dans un contexte de crises ?».  A cette occasion, un nouveau plan de prévention du suicide a été annoncé par la Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, Nora Berra. 

 

Celui-ci était attendu par les acteurs sur le terrain depuis près de deux ans, après la remise du rapport élaboré par le Comité de Pilotage présidé par le Pr David Le Breton qui proposait des pistes de mesures à mettre en œuvre. Ce plan  en reprend les grandes lignes et présente six axes :

– Tout d’abord, le développement des études et de la recherche sur le suivi de la mortalité par suicide ainsi que sur les tentatives de suicide.

– L’information et la communication autour de la prévention du suicide.

– La sensibilisation et la formation des professionnels.

– Le développement de la postvention (concerne les endeuillés par suicide).

– L’amélioration de la prise en charge des personnes en risque suicidaire.

– L’animation de la politique nationale.

Ce plan devrait être mis en place après une dernière concertation avec les associations prévue début mars. Ces dernières semaines, le suicide d’enfants a fait la une des actualités. La médiatisation de ces drames a sans doute contribué à une décision de confier une mission d’information à un psychiatre de renom, neurologue et éthologue, Boris Cyrulnik. Pour autant, ces drames insupportables sont très rares, même s’il faut souligner la précocité des passages à l’acte suicidaire depuis une décennie : il y a eu 4 suicides d’enfants de moins de 9 ans, de 2000 à 2008 (2008 étant l’année des derniers chiffres publiés par l’INSERM). 

Il ne faut pas oublier qu’il y a près de 30 suicides par jour toutes tranches d’âges confondus et 46 suicides de jeunes de moins de 24 ans chaque mois. Ce sont plus de 10 000 inconnus qui se suicident dans l’anonymat chaque année.

L’UNPS sensibilise, alerte, agit sur le terrain au travers les associations qu’elle regroupe, depuis 14 ans et continue d’œuvrer avec une nouvelle équipe présidée par Thérèse Hannier.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.