Un saut en parachute inédit

Écouter cet article

Marc Kopp, français de 55 ans, est devenu, le 26 octobre dernier, le premier homme à sauter en parachute sur le flanc du Mont Everest… avec une sclérose en plaques. Se déplaçant habituellement en fauteuil roulant, il s’est ainsi élancé, depuis un hélicoptère, de 10 000 mètres d’altitude en tandem avec son ami Mario Gervasi, pour aller atterrir sur la plus haute montagne du monde où une plateforme avait été spécialement préparée à 4500 mètres d’altitude. Bien que la préparation de cet exploit ait été « très douloureuse », compte tenu du long trajet à parcourir pour se rendre à l’héliport – à cheval, celui-ci n’étant pas accessible par la route – Marc Kopp est ressorti très heureux de cet épisode : « Epuisé, mais très heureux ! a-t-il commenté. J’espère que mon action va servir d’inspiration aux autres personnes qui vivent avec cette maladie. J’espère qu’ils seront nombreux à se lancer comme moi ». 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.