Vers l'interdiction des biberons contenant du Bisphénol

Écouter cet article

La vente et l’utilisation de biberons contenant du bisphénol pourraient être interdites dans la commune de Saint-Jean (Haute-Garonne), selon un arrêté du maire, le député Gérard Bapt (PS), président du groupe d’études parlementaire “santé environnementale”. “L’utilisation de biberons contenant du bisphénol est interdite”, la vente de biberons en contenant est interdite sur le territoire de la commune, proche de Toulouse, et “l’ensemble des biberons des crèches associatives sera remplacé”, indique un arrêté publié par la mairie et cité par l’AFP, qui doit encore recevoir l’aval de la Préfecture pour entrer en vigueur.

“Je veux tenter d’attirer l’attention” sur les dangers que pourraient représenter les produits contenant du bisphénol A pour les nourrissons, a expliqué à l’AFP Gérard Bapt, contacté par téléphone.Le député avait demandé début juin dans une lettre ouverte à la ministre de la Santé Roselyne Bachelot que le dossier du bisphénol A (BPA) soit “reconsidéré” et que l’utilisation de biberons qui en contiennent soit bannie dans les crèches. La secrétaire d’Etat à l’Ecologie Chantal Jouanno a de son côté demandé à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) de reprendre l’expertise sur les effets du bisphénol A, estimant que “nous devons être extrêmement vigilants sur les effets de cette substance sur les nourrissons”. Quatre Etats américains ont pris ou vont prendre une décision d’interdiction du bisphénol A dans les plastiques alimentaires. Mme Bachelot a déjà rappelé pour sa part que des études “fiables” concluent en l’état actuel de la science à “l’innocuité” des biberons en contenant.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.