Amendements/retraites: pour le PCF, le gouvernement "multiplie les subterfuges"

Écouter cet article

PARIS (AFP) – Le PCF estime que le gouvernement “multiplie les subterfuges” sur le dossier des retraites après le dépôt jeudi matin de deux amendements en faveur de mères de 3 enfant et de parents d’enfants handicapés. Le ministre du Travail, Eric Woerth, a annoncé jeudi matin au Sénat le dépôt de deux amendements au projet de loi de réforme des retraites, permettant à certaines mères de 3 enfants et aux parents de handicapés de bénéficier d’une retraite sans décote maintenue à 65 ans.

 

“Mais que va devenir l’écrasante majorité des mères qui ne sont pas concernées par cette annonce?”, demande le PCF dans un communiqué. “Voilà plusieurs mois que le gouvernement amuse la galerie à coups d’annonces dont on ne voit jamais la couleur. Sur la défensive, il multiplie les subterfuges et artifices de communications”.

Pour les communistes, le gouvernement “ne semble pas se rendre compte de la colère qui est en train de monter dans le pays et qui fait qu’aujourd’hui, sept Français sur dix refusent la réforme des retraites parce que profondément injuste”.

“Chacun sait que le débat porte pour l’essentiel sur l’âge du départ en

retraite: 60 ans et à taux plein. C’est sur celui-ci et seulement celui-ci que ce pouvoir impopulaire doit reculer”, conclut le PCF.

 

jud/swi/cgd

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.