Cri d'alarme des professions médicales

Écouter cet article

En cas de crise sanitaire grave, la France pourra bientôt ne plus pouvoir faire face… Lors d’une Conférence de Presse commune, les trois syndicats de médecins, pharmaciens et vétérinaires de santé publique ont lancé un cri d’alarme aux pouvoirs publics sur la baisse rapide et dangereuse de leurs effectifs ainsi que sur l’absence de concepts de contrôle fort dans la nouvelle organisation sanitaire.

 

  « Il faut en appeler à l’ensemble de l’opinion pour qu’elle comprenne que les accidents thérapeutiques comme celui de Saint Vincent de Paul à Paris ou l’affaire d’Epinal sur la radiothérapie, les catastrophes comme la tempête Xynthia sur une plus large échelle, ou même les multiples accidents de la chaine alimentaire – et pas seulement dans les cantines ou maisons de retraite -arrivent à tout moment et nécessitent des actions immédiates. Nous agissons en permanence comme des SAMU de la Santé Publique. » a commenté Béatrice Broche, porte parole du syndicat des médecins inspecteurs de santé publique.

« Nous ne pouvons plus nous mobiliser que pour intervenir sur les accidents et non plus prévenir, a ajouté pour sa part, Claude Rols porte parole du Syndicat des Pharmaciens Inspecteurs de Santé publique alors que nous devrions lutter contre les contrefaçons de médicaments, le dopage des sportifs avec des produits dangereux ou même les produits phyto sanitaires dangereux importés par millions. »

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.