Journée Handicap & Scolarité 2011

Écouter cet article

Mercredi 23 mars, le CREAI (Centre régional pour l’enfance et l’adolescence inadaptée) Rhône-Alpes organise la Journée Handicap & Scolarité 2011 à l’École normale supérieure de Lyon. Elle aura lieu autour du thème « Compensation et accessibilité : quelle personnalisation ? ». Cet événement qui allie formations et études est à destination des parents, des personnels de l’Éducation nationale et des professionnels du secteur social et médico-social.

 

Comment concilier individualisation et cadre collectif ? Dans quelle mesure l’école inclusive se rend-elle accessible à tous en s’adaptant à la diversité des élèves ? La loi française du 11 février 2005 introduit l’articulation entre deux principes directeurs :

 

–       l’accessibilité, qui renvoie à une approche sociale et environnementale du handicap : c’est l’inadaptation de l’environnement (notamment du milieu scolaire) et son insuffisante prise en compte de la diversité des besoins qui provoque des situations de handicap. L’objectif est alors d’assurer « l’accès de tous à tout ».

 

–       la compensation, qui renvoie à une approche individuelle du handicap : des aides et des mesures sont apportées à l’élève en fonction de ses besoins, ces derniers étant liés à ses capacités/incapacités et déficience(s). C’est bien entre ces deux notions que se situe la personnalisation, le curseur évoluant au cas par cas en fonction de la situation de l’enfant mais surtout en fonction de l’adaptabilité et de la mobilisation de son environnement : comment favoriser l’évolution des représentations et des pratiques ? L’enjeu est une réflexion continue et partagée entre les parents, les professionnels et l’élève. Que nous dit ce dernier de ses besoins, de ses motivations, de l’impact de cet environnement sur son parcours ?

 

Pour répondre à ces questions, la Journée Handicap & Scolarité s’articulera autour de plusieurs ateliers :

 

1. La scolarisation des élèves avec des troubles psychiques : inclusion / exclusion

Les jeunes avec des « troubles psychiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages », ont des parcours souvent marqués par des expériences d’échec, d’exclusion d’établissements scolaires ou spécialisés, concourant à ce processus handicapant décrit dans le décret de 2005 sur les ITEP (Instituts Educatifs, Thérapeutiques et Pédagogiques). À quelles conditions l’éducation peut-elle être inclusive pour ces élèves ?

 

2. Le PPS : mode d’emploi

Au regard des difficultés liées à la Personnalisation du Projet de Scolarisation et de la Diversité constatées entre les différents départements, un groupe de travail issu de la commission régionale Handicap et scolarité a élaboré un outil visant à éclaircir le processus de définition et de mise en œuvre du PPS, envisagé comme un espace de collaboration étroite et continue entre les parents et tous les professionnels intervenant auprès de l’élève.

 

3. Les auxiliaires de vie scolaire : quels besoins d’accompagnement ?

L’auxiliaire de vie scolaire (AVS) se situe au cœur de la personnalisation, puisqu’elle est à la fois un élément de compensation et un moyen de rendre le milieu scolaire accessible. La définition de son rôle et de son positionnement s’avère nécessaire bien que souvent délicate, et suppose des indications précises quant aux compétences et aux besoins individuels de l’élève, mais aussi la formation et l’étayage utiles à son intervention.

 

4. Les établissements et services médico-sociaux, ressources pour la scolarisation

Pour accompagner la scolarisation des enfants en situation de handicap, les établissements et les services médico-sociaux sont appelés à développer une mission de ressource auprès des professionnels du milieu scolaire « ordinaire ». Comment se traduit en pratique cette mission ? Quel en est le contenu ? Quel peut en être le cadre ?

 

5. La scolarisation des enfants en grande dépendance : l’évaluation partagée

Dans des situations de grande dépendance, la scolarisation peut être considérée a priori comme impossible ou inaccessible, alors que la loi de 2005 la consacre comme un droit.

Quels repères et quels supports pour les professionnels ? Un groupe de travail issu de la commission régionale Handicap et scolarité a élaboré un outil d’évaluation qui s’appuie sur le programme du cycle 1 de l’Éducation nationale, sur le GEVA (guide d’évaluation des besoins de compensation des personnes handicapées) et la CIF (la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé).

 

Pratique

 

Inscription

120 euros (repas compris) pour les organismes adhérents au CREAI Rhône-Alpes

180 euros (repas compris) pour les organismes non adhérents au CREAI Rhône-Alpes demande en cours de l’accord UNIFAF pour une prise en charge à titre dérogatoire au bénéfice des professionnels concernés et sous réserve des conditions habituelles requises pour les remboursements des actions de formation

 

Inscription à titre individuel : 28 euros (repas compris). Tarif unique réservé aux personnels de l’Éducation nationale, aux parents des associations d’usagers, aux étudiants en formation initiale

 

Lieu

Amphithéâtre Charles Mérieux

(Place de l’École)

École normale supérieure

46 allée d’Italie 69007 Lyon

 

Renseignements inscriptions

Marie-Noëlle Vaillant

CREAI Rhône-Alpes

75 cours Albert Thomas

69447 Lyon cedex 03

Tel. 04 72 77 76 23

[email protected]

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.