Journée internationale des personnes handicapées : L’Île-de-France mobilisée

Journée mondiale des personnes handicapées : L'Île-de-France mobilisée
Écouter cet article

Journée mondiale des personnes handicapées : La ville de Paris et la région Île-de-France réaffirment leur engagement dans la prise en compte du handicap

Dans le cadre de la journée mondiale des personnes handicapées, la ville de Paris et la région Île-de-France rappellent leur soutien aux associations et aux professionnels du handicap et réaffirment leur volonté de rendre cette destination le plus accessible possible.

Une campagne d’information sur l’accessibilité des destinations Paris et Île-de-France

À partir de ce 3 décembre 2020, date de la journée mondiale des personnes handicapées, l’association Acteurs du Tourisme Durable (ATD), le Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France (CRT) et l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP) diffusent une campagne d’information sur l’accessibilité des destinations Paris et Île-de-France avec un handicap. Concrètement, il s’agit d’une vidéo qui témoigne de l’accessibilité de ces destinations à travers leurs pages de réseaux sociaux et leurs sites Internet officiels.

« Aujourd’hui, le secteur du tourisme est profondément affecté par la pandémie de la Covid-19 et les pouvoirs publics ont mis en place des protocoles sanitaires et des plans ambitieux pour relancer l’activité, commentent les différents partenaires. Malgré ce contexte difficile, les professionnels, aux côtés du CRT et de l’OTCP, offriront toujours des activités adaptées et un accueil plus inclusif ».

Les acteurs culturels et touristiques mobilisés face au handicap et à la crise sanitaire

Ils soulignent également que « le confinement a insufflé une prise de conscience mondiale des restrictions de déplacements, d’accès aux établissements culturels, touristiques et de loisirs, à l’offre de médiation, auxquelles doivent faire face quotidiennement des personnes en situation de handicap ».

C’est pourquoi, en tant qu’acteurs du tourisme, ils ont souhaité faire preuve de réactivité pour répondre aux nouvelles demandes et attentes des visiteurs confinés, tout en démontrant leur capacité d’adaptation et d’innovation. Et ce à destination de tous les visiteurs, avec ou sans handicap.

En ce sens, de nombreuses actions ont été menées pour faire évoluer les structures et des outils de communication ont été mis en place pour faciliter l’organisation des séjours.

La promesse du respect des différences à l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris

Alors que l’été 2024, date à laquelle Paris et l’Île-de-France accueilleront les Jeux Olympiques et Paralympiques, approche à grand pas, la problématique de l’accessibilité prend une dimension encore plus large puisqu’il s’agira d’accueillir des milliers de sportifs et de visiteurs de tous profils, dont certains avec des besoins spécifiques. « Dans un monde que l’on espère post pandémique, les critères d’excellences qui furent et sont aujourd’hui ceux de la destination existeront toujours, mais ce sont les aspects de l’innovation, de la place donnée à l’humain et du respect des différences de chacun qui sera observé », ont déclaré les partenaires.

Des propos complétés par les précisions d’Eric Jeunemaître, Président du Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France : « Paris Région est une destination ouverte à toutes et à tous. Le CRT plébiscite et envisage l’accessibilité comme l’opportunité d’assurer un accueil de qualité dans les lieux touristiques sous l’angle de la conception universelle qui offre un confort d’usage adapté à tous les publics : familles, jeunes, seniors, touristes avec bagages, personnes handicapées… Une stratégie et un enjeu axés sur la qualité de l’accueil de notre destination », a-t-il expliqué.

Pour Pierre Shapira, Président de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris : « Paris est l’une des villes qui accueille le plus de touristes au monde et parmi eux, ce sont plus de 2 millions de personnes, à besoins spécifiques, qui viennent chaque année découvrir ou redécouvrir la capitale. La destination se renouvelle et innove sans cesse afin de bien les accompagner à chaque étape de leur séjour et faciliter leurs déplacements. Nous nous devons de faire toujours plus pour faire de Paris une ville encore plus inclusive et être LA capitale de l’accessibilité universelle ».

Quant à ATD – Acteurs du Tourisme Durable – ses membres estiment qu’il ‘essentiel de rappeler qu’une destination touristique responsable, c’est aussi une destination inclusive qui met l’humain au cœur de ses valeurs ». Ils ajoutent : « Au sein d’Acteurs du Tourisme Durable, nous partageons l’idée que le tourisme doit être un droit pour tous, qui contribue à l’épanouissement individuel et collectif. À travers cette vidéo lancée à l’occasion de la Journée mondiale des personnes handicapées, nous avons souhaité mettre en lumière l’engagement de Paris et de l’Ile-de-France, et espérons inspirer d’autres acteurs du tourisme, dans une logique de progrès collectif de notre secteur sur les questions d’accessibilité. »

RAPPEL : la journée mondiale des personnes handicapées : acteurs, objectifs, moyens

La journée mondiale du handicap, c’est quand ?

Depuis 1992, le 3 décembre a été décrété journée mondiale des personnes handicapées par l’Organisation des Nations Unies.

La journée mondiale du handicap, c’est quoi ?

L’objectif de cette journée est de sensibiliser la population générale sur les questions relatives au handicap et de promouvoir l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie politique, économique et culturelle de tous les pays.

Depuis 1998, ces journées mondiales sont thématisées afin de mettre en lumière un enjeu précis lié à la question du handicap. 

La journée mondiale du handicap, c’est qui ?

Les journées mondiales du handicap sont l’occasion pour de nombreux acteurs institutionnels et associatifs de se mobiliser sur des questions liées au handicap pour sensibiliser le public en général à ces questions, à travers des événements, conférences, workshops, ou encore des recueils de témoignages. Ces acteurs peuvent être locaux comme internationaux, et les actions menées diffèrent donc fortement les unes des autres sur le fond et sur la forme en fonction des profils des porteurs d’actions. 

  • À un niveau local, la journée mondiale du handicap peut servir de point d’entrée à un acteur associatif par exemple pour faire remonter des problématiques auprès d’autorités compétentes, ou pour mener des actions de sensibilisation à la notion de handicap à destination du grand public par exemple. De la même façon, de nombreuses actions sont menées dans les écoles, souvent avec le soutien des acteurs associatifs, pour sensibiliser à la fois la communauté éducative et les élèves sur les notions de différence, de handicap ou encore d’école inclusive. 
  • Au niveau international, la journée mondiale du handicap fait souvent l’objet d’une campagne de sensibilisation diffusée à grande échelle dans les médias nationaux. En 2020 par exemple, alors que la journée mondiale du handicap était consacrée au thème “Reconstruire en mieux : vers un monde post COVID-19 inclusif, accessible et durable par, pour et avec les personnes handicapées”, l’Unesco s’est emparé de la journée en lançant un programme d’une semaine de séminaires en ligne accessibles dans le monde entier, accompagnés de la diffusion de vidéos de témoignages de personnalités marquantes.

La journée mondiale du handicap : le chemin parcouru

Depuis 1992, les Nations Unies se sont mobilisées pour porter à travers le monde la voix des personnes en situation de handicap. L’adoption en 2006 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées est un marqueur important, car elle a permis d’asseoir en droit international des principes de droits pour les personnes porteuses de handicap. Les pays ayant ratifié cette convention ont en outre intégré les principes de cette convention dans leur droit national et se sont engagés à respecter les principes et obligations prévues au titre de la convention.

La journée mondiale du handicap : les défis à venir

En France comme à travers le monde, le chemin à parcourir vers une société inclusive est encore long, et les défis nombreux. L’année 2020 a mis en lumière un défi de taille pour cette société à l’heure où le digital est devenu un maillon essentiel des rapports sociaux : assurer l’inclusion des personnes porteuses de handicap dans la société numérique dont la construction est déjà bien avancée.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.