Le Championnat d’Europe de natation IPC : Cinq sur cinq pour Lorandi

Écouter cet article

Le Championnat d’Europe de natation IPC s’est achevé ce soir à Berlin, avec 5 médailles de plus pour la France. Avec  5 médailles d’or obtenues cette semaine, la nageuse d’Antibes, Elodie Lorandi aura marqué ce rendez-vous européen avec panache. Pour cette dernière journée, la française a encore survolé sa catégorie S10, offrant au clan tricolore une 5ème Marseille sur le 100m papillon, après les titres sur  50, 100 et 400m nage-libre, le 200m 4 nages. De l’or qui s’ajoute à celui remporté par Charles Rozoy, jeudi, sur 100m papillon. Le nageur bourguignon décroche de plus une médaille d’argent aujourd’hui, sur le 200m 4 nages.

 

Trois autres médailles complètent le palmarès du jour pour les bleus, l’argent pour David Smétanine sur 200m nage-libre (S4), à nouveau stoppé vers la plus haute marche, par l’espagnol Richard Oribé. Sur la même épreuve, Hayri Simsek (S5) termine troisième, tout comme Stéphanie Douard sur le 200m 4 nages S11.

 

La France termine 7ème au classement des nations, avec 23 médailles (6 en or, 7 d’argent et 10 de bronze)
L’Ukraine domine l’Europe avec 105 médailles, dont 41 d’or, devant la Grande-Bretagne (83 médailles, 27 titres) et l’Espagne (56 médailles, 25 en or).

 

BILAN
Avec Jean-Michel Westelynck,  Directeur sportif de la natation handisport

 

« J’avais prévu 20 médailles, 23 ça me va très bien, même si la couleur n’est pas toujours celle espérée. C’est le sport, un bon moyen de se rappeler que rien n’est jamais acquis d’avance. »

 

Les Bonnes surprises ? : « Le quintuplé en or d’Elodie bien sûr. C’est magnifique, du jamais vu depuis bien longtemps. C’est un signe, en 4 ans lorsque l’on travaille avec détermination, on réussit, l’important maintenant c’est d’y rester. L’or de Charles également. »

 

Des déceptions ? : « L’absence de titre pour David, l’espagnol Oribé est son concurrent de toujours, il a été très fort, cette année c’est pour lui ! Mais connaissant David, ça va le motiver encore plus, il a un mental impressionnant, je sais qu’il va travailler dur dans les mois qui viennent. »

 

Le groupe ? : « Berlin, c’est la porte vers Londres qui s’ouvre, pour le staff aussi, on a mis le pied à l’étrier. Les nageurs ont quasiment tous progressé, et amélioré leur gestion de la performance et du stress. »

 

La participation des nageurs déficients intellectuels ? : « Avec les nageurs et cadres « Sport Adapté » ça s’est très bien passé, parce que l’on se connait bien maintenant. Ils reviennent dans le circuit paralympique mais sont proches de nous, ils prennent vraiment la mesure des exigences de l’international IPC. Une belle expérience !»

 

La suite ? : « Après Berlin, nous allons créer un collectif d’une dizaine de nageurs, qui ont particulièrement performé ici et qui se sont placés. Ils seront accompagnés jusqu’en mars, pour les Championnats de France. Mais au-delà de ce groupe, pour Londres, tout le monde aura sa place et sa carte à jouer ! »

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.