Les aveugles en Espagne : un ticket pour l’intégration ?

Écouter cet article

France 5 diffuse le lundi 7 mai 2012 à 8h25 et samedi 12 mai à 22h30 le documentaire À vous de voir, réalisé par Ingrid Seyman.

 

En Espagne, les aveugles vendent presque tous des billets de loterie. Une bizarrerie qui provient du fait que la plupart des déficients visuels espagnols travaillent pour la ONCE (Organisation nationale des aveugles espagnols). Cette association ibérique, équivalente à l’Association française Valentin Haüy, (au service des aveugles et des malvoyants pour l’accès à la culture et à la vie professionnelle) gère, pour se financer, la loterie nationale espagnole.

Cette particularité fait de l’Espagne un pays où il fait, à première vue, « bon vivre » lorsqu’on est non voyant. Les déficients visuels ont en effet un emploi quasi garanti au sein de la loterie, une intégration sociale apparente puisqu’on peut trouver un kiosque à pratiquement chaque coin de rue. L’espagnol moyen considère qu’il est normal que les déficients visuels bénéficient d’un emploi « réservé ». Et on estime, dans ce pays rongé par le chômage, « que les aveugles gagnent très bien leur vie ».

Pour autant ce paradis espagnol n’a-t-il pas ses limites ? Les non voyants ibériques sont-ils « condamnés » à n’être que des vendeurs de loterie, au quotidien, dans leur travail… ou dans le regard de l’espagnol moyen ? Comment vit-on sa cécité en Espagne : à l’école, sur le marché du travail (hors ONCE), dans sa vie de tous les jours ?

 

Pratique : Retrouvez À vous de voir sur www.france5.fr et sur www.pluzz.fr

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.