« Les sourds ressentent une très forte souffrance au travail »

Écouter cet article

Préjugés, circuit de l’insertion professionnel mal adapté, isolement… Les personnes sourdes et malentendantes doivent franchir de multiples barrières pour s’intégrer dans le monde du travail. Pour les accompagner, la société Websourd a lancé un site internet (www.jobsourd.fr), sur lequel se trouvent notamment des annonces en langue des signes. Entretien avec Nahia Jourdy, chargée de développement du site.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer Job sourd ?

Depuis 2001, Websourd travaille à donner plus d’autonomie aux personnes en situation de handicap auditif pour les aider à s’insérer dans la société. Avoir un emploi est un élément prépondérant pour s’intégrer. Dans cette démarche, nous avons mis au point plusieurs outils comme, par exemple, Élision. Ce système d’interprétation à distance permet notamment de rendre accessible l’environnement du travail. Évidemment, nous ne souhaitions pas en rester là. Pour aller plus loin, nous avons ainsi lancé Jobsourd, plateforme d’information et d’échange entre candidats et recruteurs, 100 % accessible aux personnes en situation de handicap auditifs.

 

Concrètement, qu’est ce que propose le site ?

C’est d’abord une mine d’informations accessibles grâce à des vidéos en Langue des signes française (LSF). Orientation professionnelle, recherche d’un emploi, confection de sa lettre de motivation, entretien d’embauche… Les candidats peuvent bénéficier gratuitement de conseil pour les aider dans leur démarche. Cet espace d’information est enrichi toutes les semaines par de nouveaux articles en LSF et en français sur le monde du travail, sur vos droits et vos devoirs et les aides existantes. Début 2013, une rubrique Visio-Conseil sera également mise en ligne. Elle permettra de rentrer en contact avec une conseillère d’insertion à distance via un système d’interprétation. L’internaute pourra ainsi poser des questions en direct et recevoir des informations juridiques ou encore des conseils d’orientation.

Une fois bien informés, les internautes peuvent ensuite candidater directement sur le site.

Un service intégré de traduction donne gratuitement le libre choix de votre langue pour candidater : français, LSF (ou les deux). La CV-thèque pour mettre votre Curriculum Vitae en ligne et donne la possibilité d’être contacté par un employeur.

Enfin, un espace d’échange permet de partager ses expériences, solutions et problématiques avec des commentaires qui peuvent être posté en LSF ou en français.

Je suis gérant d’une entreprise et je souhaite recruter une personne sourde/malentendante. Comment Jobsourd peut-il mettre utile ?

Vous pouvez poster votre annonce sur le site. Les offres d’emploi seront donc traduites en LSF.  Les candidats peuvent ensuite postuler en français et/ou en langue des signes française et nous assurons la traduction de leurs CV et motivations à destination de l’entreprise.

 

Quel constat pouvez-vous faire aujourd’hui sur la situation de l’emploi des personnes atteinte d’un handicap auditif ?

On compte 4,5 millions de sourds et malentendants en France. 2/3 des sourds et 1/3 des malentendants sont éloignés de l’emploi. Il y a une méconnaissance générale du handicap auditif.

Il faut bannir l’idée reçue selon laquelle il serait plus facile d’embaucher une personne sourde oralisée qu’une personne sourde communiquant en LSF. Leur d’une réunion par exemple, une personne oralisée pourra s’exprimer mais comprendra difficilement ce que ces collaborateurs disent. Une personne s’exprimant Langue des signes pourra toujours avoir recours à un interprète.

Pour les personnes en situation de handicap auditif qui ont un travail, leur quotidien n’est pas non plus aisé. Une étude actuellement en cours et dont les résultats devraient être dévoilé en décembre permet déjà de mettre en avant l’isolement qui pèse sur les personnes sourdes et malentendante. Elles ressentent une très grande souffrance au travail. Même si leur poste est adapté, il n’y a aucune sociabilisation avec ce collègue or, il s’agit d’un facteur important pour le bien-être en entreprise. 

Un mot de conclusion ?

La technologie ne suffit pas. Le frein principal à l’embauche des personnes sourdes reste les stéréotypes qui perdurent. C’est pourquoi nous allons mettre en place un blog pour mutualiser les expériences et les témoignages pour donner des exemples de réussite. Une personne sourde pourra directement poster un commentaire en LSF via sa webcam.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.