Pyeongchang organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver 2018

Écouter cet article

Avec 63 des 95 voix participantes au premier vote, les membres du CIO réunis à Durban ont désigné aujourd’hui Pyeongchang comme ville hôte pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018. Présent à Durban, Gérard Masson, Président du Comité Paralympique et Sportif Français, ne cache pas sa déception que la candidature française d’Annecy n’ait pas séduit les membres du CIO, mais souhaite beaucoup de succès aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Pyeongchang 2018 :

 

« Nous souhaitons tout d’abord féliciter les gagnants, la ville de Pyeongchang et remercier le CIO pour l’intérêt qu’il a porté à la candidature d’Annecy. Le CIO a fait un choix, la concurrence était remarquable et c’est aussi pourquoi nous aimons tant l’Olympisme et ses valeurs. Je pense particulièrement à toutes les personnes qui ont travaillé ou soutenu la candidature d’Annecy 2018, l’équipe du comité de candidature, les sponsors et les fans. Notre candidature a été brillante pour la partie Paralympique et nous pouvons en être fiers, malgré le verdict des membres du CIO. Intégré dès le début de la candidature, le volet Paralympique a toujours été présent lors de chaque étape clé de conception du projet savoyard et français. Cependant, je sais que le mouvement Paralympique coréen est solide, et que les Jeux Paralympiques 2018 à Pyeongchang seront une véritable réussite  pour notre mouvement..

 

La montagne doit être le terrain de chacun. Les Jeux auraient permis de développer de manière considérable l’accessibilité dans notre pays, mais de grandes avancées ont déjà eu lieu sur ce terrain et nous devons continuer en ce sens, sans les Jeux. Depuis plusieurs années déjà, de plus en plus de stations se développent en termes d’accessibilité. Les Jeux auraient été un merveilleux tremplin, mais il nous faut désormais intégrer ces problématiques au quotidien, avec tous les acteurs concernés, ce sera probablement plus long !

 

Les projets Paralympiques ne se terminent pas à Durban, il revient désormais aux sportifs de défendre au mieux nos couleurs pour que nous brillions en 2018 à Pyeongchang, sur le terrain, mais également à Londres en 2012, Sochi en 2014 et Rio en 2016 ! »

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.