Statut des infirmières : le projet Bachelot largement contesté mais déjà présenté

Écouter cet article

Roselyne Bachelot a présenté son projet de réforme du statut des infirmières. Un projet qui prévoit, selon la ministre la reconnaissance du diplôme d(infirmier au niveau Bac+3 et la possibilité de passer en catégorie A avec une progression de rémunération. Ce projet satisfait donc aux demandes de la profession… en apparence. Car syndicats et organisations professionnelles dénoncent tous « un jeu de dupes » et ont interrompu les discussions avec la ministre de la Santé. Le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) dénonce une application du statut à la fin 2011 seulement avec mise en effet totale en 2016 pour ce qui est des salaires, sachant que la majorité des infirmières actuellement en exercice seront alors parties en retraite.

Par ailleurs, le projet de la ministre “échange” la reconnaissance du niveau de diplôme contre un recul de l’âge de la retraite à 60 ans (au lieu de 55 ans) pour celles qui choisiront de passer en catégorie A. Les nouveaux diplômés de 2012 n’auront plus le choix et verront tous l’âge de leur départ reculé.
Un donnant-donnant qui rappelle celui imposé aux instituteurs lors de la création du titre de « professeurs des écoles ». Ce qui conduit la CGT-santé à dénoncer un « véritable chantage » et souligne qu’une infirmière qui gagne 1,1 fois le smic aujourd’hui passer à 1,2 SMIC dans… sept ans. Le SNPI-CFE-CGE a dénoncé lui un « jeu de dupes pour les infirmières ». Pour la Coordination nationale infirmière (CNI), « les infirmiers et infirmières voulaient une vraie licence ils ont obtenu un grade Licence qui n’ouvre pas les mêmes droits en terme d’études et de perspectives ». En outre, la revalorisation annoncée est « un vrai mensonge » dénonce la CNI. Tous remarquent que les annonces de la ministre intervient avant même la fin des discussions, comme pour en hâter le bouclage. Et pour cause : huit syndicats ont quitté lundi dernier la négociation au ministère de la Santé : ils refusaient de lier la question de l’âge de la retraite au passage en catégorie A. (Source viva)

 

En savoir plus :

Sur le site de la Cgt-Santé :  www.cgt.fr 
Sur le site de la Cordination nationale infirmière : www.coordination-nationale-infirmiere.org

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.