Un quart des Français ont l'habitude de donner aux ONG via internet

Écouter cet article

PARIS, (AFP) – Un quart des Français disent avoir l’habitude de faire des dons aux associations via internet, les plus de 65 ans, contrairement aux idées reçues, étant les plus nombreux à donner sur des sites web, révèle un sondage Ifop/Limite publié lundi. 23% des personnes interrogées disent donner via internet: 16% “régulièrement” et 7% “de temps en temps”. 26% donnent “rarement”, 51% “jamais”.

 

   Les plus âgés apparaissent les plus enclins à le faire: 11% des plus de 65 ans le font “régulièrement” et 23% “de temps en temps”.

   A l’inverse, les plus jeunes se montrent les plus frileux: seuls 4% des moins de 35 ans donnent “régulièrement”, 11% “de temps en temps”.

   Ceux qui donnent sur internet le font à 60% de manière “ponctuelle”, à 26% de manière “régulière”. Ils font majoritairement (87%) des “dons classiques”, hors situation d’urgence.

   Les Restos du Coeur recueillent la meilleure note (14,6/20) lorsque les personnes interrogées sont invitées à évaluer “l’influence de l’action des ONG sur l’envie de donner”. Suivent la Fondation Abbé Pierre (12,9/20), la Croix-Rouge française (12,6/20), l’Unicef (12,2/20) et Médecins du Monde (12,1/20).

   L’AFM Telethon se classe 11e (11,2/20), le Sidaction 17e (10,4/20).

   Selon une étude de 2009 du Centre d’étude et de recherche sur la philantropie (CERPHI) et de France Générosités, le montant moyen d’un don réalisé via internet (100 euros) était en 2008 près de trois fois supérieur à un don réalisé avec des moyens de paiement classiques (35 euros).

   Ce sondage montre qu’une très large majorité des “e-donateurs” (71%) estime que l’argent envoyé aux associations est “plutôt bien dépensé”; 18% trouvent même qu’il est “tout à fait bien dépensé”, 11% pensant le contraire.

   Sur le terrain de l’information, 62% se disent “assez satisfaits” de ce qu’ils reçoivent des ONG, 22% “très satisfaits”. 16% ne sont pas satisfaits.

Les plus âgés sont les plus satisfaits (85%), les plus jeunes les moins satisfaits (21%).

   Lorsqu’ils évoquent les sollicitations des associations, les donateurs sont

partagés: 54% jugent qu’ils ne sont pas trop sollicités, mais 46% pensent le contraire.

   Sondage effectué par questionnaire auto-administré en ligne auprès de 472 “e-donateurs” extraits d’un échantillon de 2.041 personnes représentatif de la population âgée d’au moins 18 ans, du 23 au 25 novembre et du 30 novembre au 2 décembre.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.