Lettre ouverte du Collectif des Démocrates Handicapés à Monsieur le Président du Conseil Général de Côte d'Or

Écouter cet article

Monsieur Francois SAUVADET,

C’est avec consternation que le Collectif des Démocrates Handicapés (CDH) apprend que le président du conseil général de Côte d’Or et sa majorité, préfèrent maintenir le budget de réception et de communication de son administration territoriale, en supprimant parallèlement la subvention de fonctionnement historiquement attribué chaque année au service social de l’Association des Paralysés de France de Côte d’Or, pourtant reconnu d’utilité publique.
Il est clair que vous avez choisi, monsieur le Président, les « agapes » de certains élus et l’autopromotion de votre majorité à la prise en charges des frais occasionnés par la protection et l’accompagnement des citoyens les plus faibles qui pourtant se trouve être de votre charge et responsabilité au regard de la loi !

Après l’entérinement de la déportation institutionnalisée de 10.000 grands handicapés en Belgique par votre majorité sans en avoir au préalable informé n’y débattu avec les structures représentatives de ces personnes, maintenant vous détruisez l’organe départemental de défense de cette population, qui je vous le rappelle représente la 1ère minorité de France (à savoir 12 millions de nos concitoyens).
Es-ce cela la démocratie ?

Cette décision de non prise en charge sur le territoire national de ces 10.000 citoyens en situations de grand handicap par l’exécutif national, auquel vous participez en votre qualité de ministre de la République française en charge de la fonction publique, amène à la non création de 300.000 emplois sur le territoire national ! Cela est la démonstration de l’incompétence stratégique et économique de votre équipe gouvernementale sur le sujet de l’emploi et de la résorption du chômage endémique que subit notre pays !

Après le succès incontestable de la production cinématographie « LES INTOUCHABLES » et la mobilisation historique de nos concitoyens au bénéfice du TELETHON 2011, ne pensez-vous pas être en totale rupture dans vos décisions avec la volonté du peuple dont vous êtes sensé être le représentant institutionnel ?

Mais peut être es-ce le seul moyen, au niveau départemental, que vous avez trouvé pour financer l’expérimentation du travail obligatoire de 7 heures hebdomadaires imposé aux bénéficiaires du RSA socle du département ?
« Déshabiller Pierre pour habiller Paul » n’a jamais été une solution politiquement et économiquement viable !
Pour mémoire, je vous rappelle que cette disposition est contraire au droit européen, et donc anticonstitutionnel au regard que cette réglementation relève du droit supra, droit rattaché au droit constitutionnel par l’article 55 de la constitution française !

A l’heure où votre majorité locale et nationale va demander le renouvellement de leurs mandats au peuple de France, devrons nous lancer un appel national à ce que les citoyens en situation de handicap ou présentant une déficience et à leurs familles, et qui représentent 60% du corps électoral, et ce afin que ces dits citoyens vous adressent un message de sanction sans précédent !

Dans l’attente de réponse, nous vous prions de croire, Monsieur Francois SAUVADET, que nous serons très attentif tant au plan local que national des suites données à ce dossier!

 

Alain Coq
Vice-Président du CDH – Collectif des démocrates handicapés

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.