L'Irak a signé la convention sur les bombes à sous-munitions.

Écouter cet article

Il devient ainsi le 103e Etat à signer la Convention d’Oslo, après avoir adhéré au traité d’interdiction des mines antipersonnel en août 2007. L’Irak est aujourd’hui un pays fortement pollué par les sous-munitions. D’après le rapport 2009 de l’Observatoire des mines, ce ne sont pas moins de 15 millions de sous-munitions qui ont été lâchées par les forces armées américaines lors de la Première Guerre du Golfe auxquelles il faut ajouter 1,8 à 2 millions de sous-munitions supplémentaires, utilisées par les armées américaine et britannique lors de l’invasion du pays en 2003.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.