Sécu : la progression des dépenses de médicaments se ralentit

Écouter cet article

Selon l’Assurance maladie, la hausse des dépenses de médicaments s’est ralentie en France au cours de l’année 2008. A l’exception de la période 2005-2006, la croissance des dépenses de médicaments ne cesse d’ailleurs de faiblir.

 

Deux causes à cette baisse : une stagnation (+ 1 %) du nombre de boîtes de médicaments vendues et la baisse des prix (- 3 %) de ces produits, baisse amplifiée par une nouvelle progression des génériques.

Encourager la juste prescription
L’assurance maladie note également que « le montant des prescriptions des généralistes est stable (+ 0,3 %) » et voit là un « succès de la “maîtrise médicalisée” menée avec les syndicats de praticiens, qui vise à encourager la “juste prescription” ». Mais cette évolution est aussi en partie due aux multiples déremboursements de médicaments intervenus au fil des années. La croissance des dépenses en médicaments de l’assurance maladie freine, mais une part plus importante reste à charge des patients soit directement soit via leurs complémentaires. Les remboursements de médicaments sont le premier poste de dépenses en soins de ville pour le régime général de l’assurance maladie : 15,8 milliards. En 2008, ces dépenses ont crû de 3,7 % (contre 4,8 % en 2007).

En savoir plus : www.ameli.fr

 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.