Vieillissement des handicapés mentaux : pour l'Unapei, il y a urgence !

Écouter cet article

15 500 personnes handicapées mentales sont actuellement dans l’impasse face au vieillissement. L’Unapei, association qui travaille à la défense des handicapés mentaux, a réclamé hier par la voix de Bruno Devoldère (photo) “une réponse urgente” des pouvoirs publics pour aider ces personnes à faire face à leur avancée dans l’âge. Un vieillissement qui s’accompagne souvent d’une angoisse criante de l’entourage de ces personnes.

Régis Devoldère, président de l’association, a demandé la création immédiate de 15 344 places et 14 936 autres places d’ici à 5 ans. Il est ainsi urgent de créer de nouvelles structures ou d’adapter celles déjà existantes. Cette demande intervient suite à une enquête de l’Unapei auprès de 270 associations affiliées gestionnaires de 1 475 établissements, soit un total de 80 002 places. Le collectif a souligné l’importance de maintenir la personne le plus longtemps possible dans son milieu de vie habituel mais en augmentant le financement de services extérieurs médicaux ou paramédicaux. “Le handicap ne disparaît pas avec l’avancée en âge et doit bénéficier de la part des pouvoirs publics d’encore plus de reconnaissance, ce besoin spécifique est aujourd’hui ignoré”, dénonce l’Unapei.

 

Le site de l’Unapei www.unapei.org

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.